Icon Sport

Leicester et les Saracens se retrouveront bien en finale

Leicester et les Saracens se retrouveront bien en finale

Le 12/06/2022 à 20:49Mis à jour

PREMIERSHIP - La logique a été respectée ce week-end en Angleterre : Leicester et les Saracens se sont imposés pour se retrouver en finale. Non sans difficulté, Northampton et les Harlequins ont vendu chèrement leur peau. Récit.

Leicester et les Saracens vont donc se retrouver en finale, comme le suggérait le classement de la saison régulière. Difficile de dire ce que va donner ce duel entre ces deux grosses écuries pourvoyeuses d’internationaux.

Leicester a battu les Harlequins 34 - 17 après avoir remonté un déficit de neuf points et surmonté trois cartons jaunes en deuxième période. Le troisième ligne international Ben Earl s’est clairement distingué en marquant trois essais et en plaquant à tour de bras en deuxième période.

Les Harlequins avaient marqué deux essais précoces par Alex Dombrandt et Danny Care. On crut une surprise possible avant de voir les Saracens revenir avant le repos par Ben Earl et Nick Tompkins. Les Quins ont joué 24 minutes en supériorité numérique, pour un seul essai marqué.

Mark McCall, patron sportif des Saracens a commenté : "On a produit du bon rugby, on a bien attaqué et on a bien défendu quand il le fallait. Résister en jouant à quatorze à une attaque aussi bonne que celle des Harlequins a montré toute notre abnégation. On s’est battu sur tous les ballons, et c’est ce qui nous a plu le plus, à nous les entraîneurs."

George Ford en feu

A Leicester, les Tigres ont battu 27-14 (trois essais à un) les Saints de Northampton, dans ce qui était aussi un derby classique des Midlands.

Il y avait 6-6 à la pause, puis Leicester a pris le dessus avec un excellent Tom Ford. Mais le carton jaune de Oisin Heffernan a pesé lourd, puisque Leicester a profité de cette supériorité numérique pour inscrire un 11-0.

"C’était un match très serré et je suis très fier de la résilience de mes joueurs", a déclaré Steve Borthwick, entraîneur de Leicester.

Chris Boyd, mangeur de Northampton, regrettait : "Nous avons manqué nos occasions, si nous avions converti ne serait-ce que la moitié des situations dangereuses que nous avons connues en première mi-temps, nos adversaires auraient dû jouer un match différent. Le score paraît lourd, mais pendant 60 minutes, nous avons été dominateurs." C’est vrai que le résumé montre deux fautes de mains de l’ailier Skosan sur des ballons d’essai.

On retiendra que George Ford, ouvreur souvent décrit comme gestionnaire, a marqué un essai sur une feinte de passe suivie d’une percée sur vingt mètres. On rappelle qu’il va quitter le club en fin de saison.

Contenus sponsorisés