Icon Sport

Les stars des Saracens vont-elles être prêtées ?

Les stars des Saracens vont-elles être prêtées ?
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 03/11/2020 à 15:32Mis à jour Le 03/11/2020 à 16:44

PREMIERSHIP - Avec la possible annulation de la deuxième division anglaise, les internationaux des Saracens pourraient être amenés à évoluer sous d'autres couleurs afin de garder le rythme de la compétition. Peut-on s'attendre à les voir débarquer en France, comme Alex Lozoswki ? Ca paraît peu probable. Voici pourquoi.

L'annonce de la possible annulation de la saison de Championship, en raison du contexte sanitaire, a de multiples répercussions outre-Manche. Si elle devrait permettre aux Saracens de retrouver l'élite du rugby anglais sans même avoir besoin de ferrailler en deuxième division, elle risque aussi de priver les vedettes des Sarries de compétition dans les mois à venir. Un souci en vue de la tournée des Lions britanniques et irlandais, l'été prochain : les frères Vunipola, Elliot Daly, Jamie George, Maro Itoje et Owen Farrell sont autant de candidats en puissance pour la prestigieuse sélection. Sans championnat, à quoi ressemblerait leur saison ? Et par ricochet, est-il envisageable de les voir porter les couleurs d'une autre équipe, sous la forme de prêt, afin de garder le rythme de la compétition ?

Si l'on s'en tient au calendrier international, les joueurs phares des Saracens ont déjà neuf matchs à leur programme : quatre dans le cadre de l'Autumn Nations Cup plus les cinq du Tournoi des 6 Nations. Neuf échéances auxquelles on peut ajouter le match de préparation des Lions contre le Japon programmé le 26 juin 2021 à Edimbourg, juste avant le grand départ pour l'Afrique du Sud. Et sinon ? Les dirigeants de la formation londonienne avaient annoncé, en juillet dernier, leur intention d'organiser une rencontre de gala face aux Stormers, en 2021. L'affiche aura-t-elle lieu ? Cela mérite confirmation. La tenue d'événements de ce type serait en tout cas de nature à remplir un tant soit peu l'agenda.

D'autres prêts pour des clubs anglais ?

Les George, Itoje et Farrell pourraient-ils donc rejoindre la France comme Alex Lozowski à Montpellier ou comme cela avait été un temps envisagé pour le deuxième ligne ? L'hypothèse semble tentante à première vue. Mais quand on y regarde de plus près, elle paraît compromise. En effet, les internationaux sont réquisitionnés par le XV de la Rose jusqu'à début décembre et repartiront en sélection le mois suivant pour préparer le Tournoi, qui se conclura pour le XV de la Rose le 20 mars. Par la suite, il resterait trois mois à combler avant le rassemblement des Lions. Mais en France, la période de recrutement des joueurs supplémentaires s'achève le 31 janvier 2021 et celle des jokers médicaux est ouverte jusqu’au 31 mars. Ce qui laisse une fenêtre de tir très restreinte. Les internationaux des Sarries pourraient plus facilement trouver un point de chute dans une autre formation anglaise, si leur club l'accepte et si les finances de celles-ci le permettent. C'est déjà le cas pour Ben Earl et Max Malins à Bristol ou Jack Singleton à Gloucester. On devrait rapidement en savoir plus sur la tenue ou non du Championship et sur le devenir prochain des stars londoniennes. Assurément, Warren Gatland, le boss des Lions britanniques et irlandais, va suivre ce dossier de très près.

Contenus sponsorisés