Icon Sport

Le choc pour Leicester, Worcester sur le fil... Le résumé de la 10e journée de Premiership

Le choc pour Leicester, Worcester sur le fil... Le résumé de la 10e journée de Premiership
Par Rugbyrama

Le 06/12/2021 à 16:06Mis à jour

PREMIERSHIP - Bristol chute de nouveau, Gloucester s'offre les Saracens, les London Irish collent au top 6, Northampton domine Bath et grimpe sur le podium, les Worcester Warriors s'imposent sur le fil, Leicester s'adjuge le choc face aux champions en titre... Le résumé de la 10e journée de Premiership

Gloucester Rugby 27 - 10 Bristol Bears

Épouvantail du championnat l’an passé, Bristol est toujours en crise. Avant-derniers du championnat, les vainqueurs de la Challenge Cup 2020 ont concédé une nouvelle défaite. Cette fois sur la pelouse de Gloucester. S’ils ont un temps mené au score en début de seconde période, Charles Piutau et les siens se sont effondrés par la suite, encaissant des essais de Chris Harris et de Charlie Chapman. Ils concèdent leur sixième défaite de la saison. En revanche, Gloucester fait la bonne opération en restant dans le top 6, à une petite longueur des Harlequins, quatrièmes.

Exeter Chiefs 18 - 15 Saracens

Les redoutables Saracens sont tombés sur un os lors de leur déplacement au Sandy Park. Face à une solide formation d’Exeter, les triples champions d’Europe ont cédé à deux reprises (38e, 56e), permettant à Tom O’Flaherty et à Luke Cowan-Dickie d’inscrire un essai chacun. Les Rouge et Noir ont néanmoins pu compter sur la botte d’Alex Lozowski pour les maintenir dans le match, et finalement accrocher un précieux point de bonus défensif (18-15).

London Irish 43 - 21 Newcastle Falcons

Dans une pure rencontre de milieu de tableau, les Londoniens ont imposé leur loi aux joueurs du Nord. Sur la pelouse du Community Stadium, les London Irish ont acquis une belle victoire bonifiée, allant visiter l’en-but adverse à six reprises. On signalera notamment le triplé de l’ailier Ollie Hassell-Collins. Dominés, les Newcastle Falcons repartent sans le moindre point (43-21), et voient surtout leurs adversaires du jour se détacher légèrement au classement (six points d’écart désormais).

Northampton Saints 40 - 19 Bath Rugby

Et les Saints grimpèrent sur le podium. La réception de Bath, triste lanterne rouge du championnat, constituait pour Northampton une belle occasion de se maintenir dans le haut du panier de Premiership. Et les hommes du Néo-Zélandais Chris Boyd ne se sont pas privés. Avec six essais et une victoire bonifiée 40-19, les locaux ont fait le plein. Du côté de Bath, en revanche, la mauvaise série continue. Sam Underhill et les siens n’ont remporté aucun de leur neuf matchs disputés cette saison.

Worcester Warriors 32 - 31 Wasps

Il s’agissait du match fou de la journée. Les Wasps ont bien failli jouer un vilain tour aux Worcester Warriors. Avec trois essais inscrits au cours des trente dernières minutes, les partenaires de Jacob Umaga ont effectivement réalisé un deuxième acte prolifique, eux qui furent menés 32 à 14 au début de la seconde période. Mais au gré d’une transformation ratée par l’expérimenté joueur des Wasps Jimmy Gopperth (76e), les Warriors sont restés maîtres dans leur maison (32-31). Dans cette partie riche en essais, les deux formations ont par ailleurs obtenu un bonus offensif.

Leicester Tigers 16 - 14 Harlequins

C’était le gros choc de cette dixième journée. Le Leicester de George Ford, impressionnant leader du championnat, affrontait les Harlequins de Marcus Smith, couronnés l’an passé. Dans leur antre du Welford Road Stadium, ce sont les Tigers qui ont imposé leur loi. Non sans mal. En effet, le sort du match s’est peut-être joué sur une transformation manquée par Marcus Smith à la 63e. Avant cela, les buteurs des deux équipes s’étaient livrés un duel à distance, et l’inévitable Harry Potter avait encore fait des siennes en inscrivant un essai pour les Tigres à la 42e. Las, Louis Lynagh allait à son tour à dame et permettait aux visiteurs de quasiment recoller… avant que Smith ne manque son coup de pied (16-14 pour les locaux). Ainsi, les Leicester Tigers restent les rois de la jungle.

Contenus sponsorisés