Icon Sport

Le club anglais d'Exeter restera baptisé les "Chiefs"

Le club anglais d'Exeter restera baptisé les "Chiefs"
Par AFP

Le 30/07/2020 à 10:19Mis à jour Le 30/07/2020 à 10:20

PREMIERSHIP - Le club anglais de rugby d'Exeter a annoncé mercredi qu'il restera baptisé les "Chiefs" et gardera son logo à la tête d'Indien d'Amérique, contrairemement à l'équipe de football américain de Washington qui a renoncé mi-juillet à s'appeler les "Redskins" (peaux-rouges), un nom jugé raciste.

Seule sa mascotte "Big Chief" sera supprimée.

Un groupe de supporters appelé "Exeter Chiefs for Change" avait lancé une campagne pour que le club mette fin à son exploitation de "l'imagerie et de la symbolique des peuples indigènes" d'Amérique.

Le club a recueilli l'avis "de ses sponsors et partenaires-clés" mais aussi de "supporters, de membres de la communauté du rugby au sens large, et de certaines parties de la communauté amérindienne", expliquent les Chiefs dans leur communiqué.

Le conseil d'administration, qui s'est réuni jeudi, "est arrivé à la conclusion que l'utilisation du logo des Chiefs était en fait très respectueuse".

"Les noms des Chiefs remonte au début des années 1900 et est très familier des gens du Devon (la région d'Exeter)", a rappelé le club.

"Au fils des ans, nous avons eu des joueurs et des entraîneurs de nationalités et de cultures très variées. A aucun moment l'un des joueurs, des entraîneurs ou des membres de leurs familles n'ont eu autre chose que des paroles positives pour l'image ou la culture du club", a-t-il encore insisté.

Les dirigeants du club ont cependant donné raison aux plaignants sur un point: "la seule chose qui peut être jugée comme manquant de respect est la mascotte du club +Big Chief+", un joueur de rugby arborant une ample coiffe de plumes et agitant un tomahawk (une hache de guerre amérindienne), dont la lame ressemblait plus à un silex qu'à l'extrémité en métal des peuples indigènes.

"En guise de marque de respect, nous avons décidé de retirer" la mascotte, a complété le club.

Une solution qui est loin de satisfaire le groupe Exeter Chiefs for Change.

"C'est extrêmement décevant que les Exeter Chiefs aient rejeté cette possibilité de se montrer comme un club inclusif. Les peuples indigènes ont clairement affirmé à de nombreuses reprises qu'utiliser ainsi leur imagerie était insultant, nocif et inacceptable", a réagi le groupe dans un communiqué.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés