Icon Sport

Premiership - Worcester première, les Saracens et Exeter au sommet… L'essentiel de la 4e journée

Worcester première, les Saracens et Exeter au sommet… L'essentiel de la 4e journée
Par Rugbyrama

Le 24/09/2018 à 13:58Mis à jour Le 24/09/2018 à 18:28

PREMIERSHIP - Les Warriors gagnent enfin, les Saracens et Exeter trustent toujours les deux premiers rangs du classement, le succès à Sale consolide la troisième place des Wasps... Voici l'essentiel de la 4e journée de Premiership.

Newcastle 17-24 Exeter

La série d'invincibilité continue pour le leader Exeter qui a profité du carton jaune de Toby Flood à l'heure de jeu pour marquer un essai par l'intermédiaire du flanker Matt Kvesic. Les équipes étaient alors à égalité et difficiles à départager mais la transformation de Gareth Steenson scellera le destin des Chiefs. Les Newcastle Falcons s'étaient pourtant donnés les moyens de revenir à la 53e minute en concrétisant d'un essai de Jonny Williams leur premier temps de domination. L'obstruction de libération de balle de Toby Flood sur un ruck sera puni d'un carton jaune et probablement du match pour Newcastle.

Bath 17-15 Northampton

C'était l'une des belles affiches de la journée entre deux équipes réputées pour être du même acabit. Après un bon début de match des Saints, conclu par un essai du Sud-Africain Reinach, Northampton mène rapidement. Mais l'ouvreur adverse Burns prend les choses en main et marque sur interception après une course de 80 mètres. Après un nouvel essai de la bombe Joe Cokanasiga, qui a fait au passage admirer ses qualités de vitesse, Bath prend le large et ne sera plus rejoint. L'essai très tardif (79ème) de l'ailier Elliott permet tout de même aux partenaires de Dan Biggar de ramener un bon point dans les Midlands.

Bristol 20-13 Harlequins

C'est une superbe affaire que réalise là le promu Bristol en s'imposant face aux Quins. Les Londoniens étaient pourtant les premiers à frapper à l'Ashton Gate grâce à un essai de Danny Care, et menaient même 10 à 0 après une pénalité de leur ouvreur. Mais c'était sans compter sur l'état d'esprit irréprochable des hommes de Pat Lam, qui revenaient au score grâce à un essai du troisième ligne néo-zélandais O'Connor et au pied de Madigan. D'ailleurs, l'ouvreur irlandais était le grand artisan de la victoire des siens en inscrivant 15 points, punissant les nombreuses fautes des Quins symbolisées 3 cartons jaunes.

Sale 13-31 Wasps

Le succès des Wasps aura mis une mi-temps à se dessiner. Les Sharks, auteurs d'un bon début de match, ont même mené jusqu'à la 35ème minute. Mais la puissance offensive des Le Roux, Wade et Bassett, organisée parfaitement autour d'un Lima Sopoaga parfait au pied comme dans l'alternance, a eu raison des intentions des coéquipiers de McGinty. Au final, les joueurs de Coventry empochent le bonus offensif quand Sale, privé d'Ashton, Van Rensburg et De Klerk, continue son début de saison catastrophique du côté de l'AJ Bell Stadium.

Leicester 37-44 Worcester

Première victoire de la saison pour Worcester au terme d'un match au scénario haletant. Il faut dire que leur ouvreur écossais Duncan Weir avait débuté la partie de manière incroyable en inscrivant deux essais transformés au bout de quatre minutes de jeu. Le récital se poursuivit jusqu'à la mi-temps lorsque les Warriors menaient, après un nouvel essai de Pennell 30 à 11. Au retour des vestiaires, Leicester se lançait dans une véritable remontée et les Tigers pensaient même réaliser le coup parfait, grâce des essais entre autres de May et Ford sur exploits personnels, en revenant à 37 partout à deux minutes de la fin. Mais les joueurs du Worcestershire, déterminés à remporter cette victoire si importante pour eux, scellaient la partie par un essai salvateur du troisième ligne Hill sur la sirène. Weir, en coin, parachevait le succès (37 à 44) de sa formation au pied pour porter son total à 25 points sur ce match et lancer enfin la saison de son équipe.

Saracens 38-15 Gloucester

Le duel des ouvreurs internationaux aura largement tourné en faveur d'Owen Farrell et ses coéquipiers qui n'ont fait qu'une bouchée de Gloucester et Danny Cipriani qui n'aura pas vraiment existé. A l'image d'un Maro Itoje étincelant, le pack des Saracens a ultra dominé la rencontre et a permis de voir un récital offensif. Avec quatre victoires bonifiées en quatre matchs, les Saracens dominent le classement de Premiership.

Contenus sponsorisés
0
0