Icon Sport

La Premiership réfléchit à un passage de 12 à 10 équipes

La Premiership réfléchit à un passage de 12 à 10 équipes
Par Rugbyrama

Le 29/11/2017 à 11:54Mis à jour Le 29/11/2017 à 12:17

PREMIERSHIP - Sous la pression d'internationaux anglais qui dénoncent des saisons trop longues et menacent de faire grève, la Premiership va étudier sa refonte.

Réduire le nombre d'équipes de Premiership de 12 à 10 clubs est l'une des idées lancées comme étant une solution potentielle à la résolution du conflit sur la longueur de la saison domestique. De nombreux joueurs ont soulevé ce problème et ont même menacé de faire grève. Enlever deux clubs de la Premiership est l'une des suggestions envisagées par les anglais pour restructurer leur championnat domestique, ce qui constituera le principal axe de travail lors de la réunion du Professional Game Board (le "PGB", comité qui gère le rugby professionnel outre-Manche) aujourd'hui. Cette proposition intervient dans le contexte des projets de la Premiership d'allonger la saison à 10 mois, dans le cadre du nouveau calendrier général qui devrait s'appliquer à partir de 2020.

Réduire le nombre de doublons et éviter une grève des joueurs

Un certain nombre de joueurs internationaux, dont Billy Vunipola, ont exprimé leur inquiétude par rapport au trop grand nombre de matchs dans le calendrier. Pour se faire entendre, ils menacent d'ailleurs de faire grève. Une Premiership à dix équipes aurait l'avantages de réduire le nombre de matchs disputés chaque saison, et notamment réduire le nombre de doublons entre les journées de Premiership et les tests internationaux, ce qui constitue la revendication première des clubs. Les Saracens mènent la fronde, eux qui ont perdu quatre rencontres consécutives en ce mois de novembre, pour la première fois depuis 2010. Privés de Farrell, Itoje, Vunipola, George, Kruis, Lozowski ou encore Isiekwe, tous sélectionnés avec le XV de la Rose, les champions d'Europe en titre ont céder du terrain sur Exeter durant cette période de doublons.

Le salary cap et l'avalanche de blessures également sur la table

Outre la réduction du nombre de clubs en Premiership, de nombreuses autres questions vont être abordées lors de ce PGB. Parmi elles, le salary cap et l'épidémie de blessures subies ces derniers mois par des joueurs de Premiership. De nombreux matchs d'équipes réserves des clubs professionnels ont d'ailleurs dû être reportés, faute de joueurs disponibles... La question des salaires des joueurs va également être soulevée. Avec le nombre grandissant de blessures et les demandes salariales qui dépassent le salary cap, les clubs sont contraints de tirer sur la corde avec les joueurs restants à leur disposition. D'autant que le salary cap doit être gelé pour les deux prochaines saisons, ce qui engendre une contraction des effectifs qui a poussé les clubs à accélérer leurs appels à remodeler la structure actuelle du rugby professionnel en Angleterre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0