Icon Sport

Première réaction de Laporte : "A qui pouvait profiter la tempête ?"

Première réaction de Laporte : "A qui pouvait profiter la tempête ?"
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 24/09/2020 à 14:58Mis à jour Le 24/09/2020 à 15:21

Le président de la FFR, placé en garde à vue mardi et mercredi de la Brigade financière s'est exprimé pour la première fois.

Bernard Laporte n'a pas traîné. Placé en garde à vue mardi matin et interrogé par la Brigade Financière (BRDE), le président de la FFR est sorti mercredi soir vers 20 h 30 sans mise en examen. Jeudi en début d'après-midi, il a publié une adresse aux clubs français sur Facebook. En voici l'intégralité. On rappelle que outre Bernard Laporte, Serge Simon, Claude Atcher, Nicolas Hourquet et Mohed Altrad ont aussi été interrogés par les policiers sous l'autorité du Parquet National Financier.

"Chers amis,

En un mot : merci !

Je souhaite sincèrement vous remercier pour votre soutien sans faille.

J’ai ressenti votre force, votre révolte même, par les nombreux messages que j’ai reçus depuis mardi.

Plus que jamais, je vous ai senti prêts à utiliser votre droit de vote pour exprimer votre indépendance et valider la relation forte que vous avez avec votre Fédération.

Je suis fier d'être le Président, d’un mouvement de femmes et d'hommes aussi déterminés, militants et indépendants.

Vos messages ont démontré toute votre détermination à faire du 3 octobre prochain un grand moment de démocratie. Vous me l'avez encore dit : on ne volera pas votre vote !

Je souhaite aussi vous rendre compte de ces dernières heures.

J’ai abordé ces "entretiens" avec sérénité. Lorsque l’on a rien à se reprocher, on a la force de la vérité avec soi. Cela faisait bientôt 3 ans que j’attendais d’éclairer les enquêteurs sur un dossier dont le contenu ne m’était pas accessible.

Le dialogue avec les enquêteurs aura fini de me convaincre. Malgré des investigations poussées, avec des moyens colossaux, des campagnes de presse ressassant sans cesse les mêmes théories... : le dossier est vide. Il n’y a rien de concret. Des supputations, des interprétations, des scénarii… La montagne va accoucher d’une souris.

Cette déferlante n’aura été que médiatique. À moins de 10 jours de notre échéance, je suis légitime à me poser la question de l’opportunité. A qui pouvait profiter la tempête ?

Ayant désormais connaissance des axes de l’enquête, je suis plus que jamais serein.

La justice fera son œuvre et j’ai confiance en elle. Je connais la vérité de mes actes et ils vont tous dans l’intérêt de nos clubs, sans que jamais, ils ne furent dérogatoires à la règle.

Les stratégies de communication, les pièges médiatiques... tout cela ne me touche pas !

Je suis concentré sur ma responsabilité. Elle implique que je sois constamment attentif à vos problématiques et que j’y réponde par des actes. Et depuis 4 ans, j’ai engagé des réformes concrètes pour simplifier et alléger votre quotidien de bénévole.

Visiblement cela dérange. Loin de me décourager, cela me renforce dans la volonté d’agir avec vous et pour vous.

Dès ce jour, je reprends le chemin des clubs et des terrains que je n’ai jamais quittés, pour que nous puissions parler Projet et Rugby. C’est ma passion.

Je continuerai sans jamais faillir, à défendre l’idée qu’il n’y a qu’un seul Rugby. Que ce Rugby unitaire doit faire la démonstration permanente d’une solidarité exemplaire, y compris quand les Professionnels doivent contribuer aux projets des Amateurs.

Je défendrai toujours l’idée que la responsabilité de la Fédération est de donner de vrais moyens aux Clubs d’agir. Car le Club constitue la seule entité "accélératrice de passions, et productrice de talents".

Je veux une Fédération à votre service et à votre écoute.

Vous aider c’est bâtir un sport performant, capable d’être championne du Monde dès 2021 avec nos Filles et Champions du Monde en 2023, à la maison.

Avec la plus belle Coupe du Monde, du monde en 2023, nous avons notre grand projet qui laissera une trace et un héritage indélébile.

Nous allons marquer l’Histoire de notre Sport. Et nous le ferons ensemble.

Pour ne rien vous cacher, je suis très impatient à l’idée de vous retrouver.

Pour que notre Fédération Française de Rugby demeure forte, indépendante, et au service des clubs de rugby amateur et des équipes de France, nous allons gagner.

Votre président,

Bernard Laporte"

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés