Rugbyrama

Oscars Midol 2018 - Mathieu Babillot, un Oscar en or

Babillot, un Oscar en or
Par Anthony Tallieu via Midi Olympique

Le 05/11/2018 à 21:36Mis à jour

OSCARS MIDOL 2018 - Mathieu Babillot a reçu ce lundi à Paris l’Oscar d’or Midi Olympique. La récompense d’une année magique pour le troisième ligne castrais, champion de France avec le CO et sélectionné par Jacques Brunel avec le XV de France.

Mathieu Babillot a connu la consécration en 2018 et son couronnement à la grande soirée des Oscars Midi Olympique est tout sauf une surprise. En quelques mois, le jeune troisième ligne aile de 25 ans a changé de dimension. Exemplaire à la fois sur et en dehors du terrain au point d’être nommé co-capitaine de Castres par Christophe Urios, "Babs", comme on le surnomme affectueusement du côté du Lévézou, a été ce leader qui a tiré tout le groupe tarnais vers le haut, jusque sur le toit du rugby hexagonal un soir de juin face à Montpellier (29-13).

Finale 2018 de Top 14 - Mathieu Babillot (Castres) champion de France

Finale 2018 de Top 14 - Mathieu Babillot (Castres) champion de FranceIcon Sport

Outre le travail colossal qu’il a abattu sur le terrain, notamment dans une guerre des rucks où il excelle, Babillot a également marqué les esprits par sa simplicité et son large sourire. Le même qu’il a arboré au moment de recevoir son prestigieux trophée des mains de Vincent Salimon, directeur de BMW France et Laura Flessel, ancienne ministre des sports et médaillé d’or à l’épée. "Ça a été une année riche en émotions et belle pour moi. Je retiens surtout le titre de champion de France et j'en profite pour faire un coucou à tous mes coéquipiers car c'est grâce à eux". Un moment historique puisqu’il fallait remonter à 1998 et Thomas Castaignède pour trouver trace d’un vainqueur castrais à l’Oscar d’or Midi Olympique. Il succède au palmarès au Clermontois Camille Lopez, Oscar d’or 2017.

une année riche een émotionet et belle pour moi. le titre de champion de france est le plus fort, je fais un coucou à tous mes coéquipiers

Bastareaud en argent, Nyanga en bronze

Mathieu Babillot s’est donc retrouvé sur la première marche d’un podium de prestige. L’Oscar d’argent est revenu à un autre Mathieu, Bastareaud, capitaine courage d’un Rugby Club Toulonnais barragiste la saison dernière et qui a surtout su convaincre Jacques Brunel de le reprendre en équipe de France, après avoir été boudé par Guy Novès. En l’absence de Guilhem Guirado, l’ancien Parisien a même été promu capitaine à la fin du dernier Tournoi des 6 Nations et a gardé son galon lors de la tournée d’été en Nouvelle-Zélande, preuve de la confiance que lui accorde Brunel.

Oscars Midol 2018 - Mathieu Bastareaud (Oscar d'argent)

Oscars Midol 2018 - Mathieu Bastareaud (Oscar d'argent)Rugbyrama

Midi Olympique a également tenu à distinguer Yannick Nyanga, finaliste de Champions Cup et demi-finaliste de Top 14 pour la dernière saison de sa magnifique carrière. Peut-être la meilleure de toute, diront certains. Autre jeune retraité à avoir été sous le feu des projecteurs au pavillon Gabriel, Frédéric Michalak, lauréat du trophée Serge Kampf récompensant l’esprit Barbarians. Le rugby féminin a également été à l’honneur ce lundi, incarné par l’arrière Jessy Trémoulière, oscarisé pour sa saison pleine à la fois en club avec Rennes et en équipe de France. Elle a été acclamée, notamment par quelques icônes masculines de ce sport comme Juan-Martin Fernandez-Lobbe, Bryan Habana, Juan-Martin Hernandez, Aurélien Rougerie, Vincent Clerc ou encore Jean-Baptiste Poux, oscars de légende de ce cru 2018.

Oscars Midol 2018 - Yannick Nyanga (Oscar de bronze)

Oscars Midol 2018 - Yannick Nyanga (Oscar de bronze)Rugbyrama

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0