• Champions Cup 2021-2022 - Romain Ntamack (Toulouse)
    Champions Cup 2021-2022 - Romain Ntamack (Toulouse)
  • Revivez la cérémonie sur Midi-Olympique.fr et Rugbyrama.fr
    Revivez la cérémonie sur Midi-Olympique.fr et Rugbyrama.fr

Oscars Midol : Ntamack, la saison de toutes les confirmations

Le

OSCARS MIDI OLYMPIQUE - Que ce soit avec le XV de France, où il fût l’un des grands artisans du Grand Chelem, ou avec le Stade toulousain, notamment lors des phases finales européennes, Romain Ntamack, a changé de statut ces douze derniers mois. Il a confirmé qu’il était devenu l’une des grandes stars du rugby français et mondial.

La marque des grands c’est de répondre présent dans les grands rendez-vous. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Romain Ntamack les apprécie. Que ce soit avec les Bleus ou les Rouge et Noir. Et si l’on devait retenir qu’une action, ce serait forcément cette relance de son en-but face aux Blacks en novembre 2021, il y a près d’un an, à l’heure de jeu avec seulement deux points d’avance pour les Bleus, ou grâce à deux crochets et une feinte de passe, il remis ses partenaires dans le sens de la marche pour aller décrocher une victoire historique.

Et avec Toulouse que dire ! Lors du huitième de finale aller contre l’Ulster en Champions Cup, il avait déjà montré une rage incroyable, qui en avait fait un des pionniers de la révolte de fin de match, et ce n’est pas un hasard si c’est lui qui avait inscrit l’essai de l’espoir à deux minutes du terme.

La balande nord-irlandaise

Au retour à Belfast, il est étincelant. Quel match de patron du numéro 10 du XV de France ! Si son équipe, menée 6-10 après vingt minutes de jeu et donc mal embarquée après avoir perdu de six points une semaine auparavant, a encore fait souffler le vent de la rébellion, elle le doit en grande partie à son chef d’orchestre. Il fut tout simplement exceptionnel sur le premier essai toulousain : sur la ligne médiane, Ntamack recevait le ballon et semblait partir vers l’extérieur, avant de redresser brusquement sa course. Il prenait alors un premier intervalle pour déchirer le rideau de l’Ulster. Il battait trois adversaires au total puis remettait à son intérieur à Antoine Dupont qui servait ensuite Thomas Ramos.

On parle beaucoup, et pour cause d’Antoine Dupont depuis plusieurs années, mais son alter-égo à l’ouverture, n’en est pas moins devenu incontournable aussi bien à Toulouse qu’avec le XV de France.

Revivez la cérémonie sur Midi-Olympique.fr et Rugbyrama.fr
Revivez la cérémonie sur Midi-Olympique.fr et Rugbyrama.fr