Midi Olympique

Oscars Midi Olympique 2020 : des stars et des séquences mémorables

Oscars Midi Olympique 2020 : des stars et des séquences mémorables
Par Joseph Ruiz via Midi Olympique

Le 15/02/2021 à 21:33Mis à jour Le 15/02/2021 à 21:34

L’édition 2020 des Oscars Midol restera dans toutes les mémoires. Comme la saison qu’elle honore, elle fut particulière, réglementée par des impératifs sanitaires pour assurer la santé de tous et notamment d’un XV de France en bulle sanitaire. Et pourtant, les stars étaient au rendez-vous dans une ambiance légère, offrant des moments étonnants, comme celui entre Fabien Galthié et Antoine Dupont.

"Les Oscars Midol, ça fait partie de la vie du rugby français. Savoir pour qui ça a voté, qui va être récompensé, c’est important". Bernard Laporte ne cachait pas son excitation avant la remise des prix. Le président de la FFR avait fait le déplacement au Pavillon Gabriel, en bordure des Champs Elysées, comme une ribambelle de légendes du XV de France. Virimi Vakatawa discutait avec Franck Mesnel à droite, Mathieu Bastareaud échangeait avec Dimitri Yachvili et Gaëlle Hermet à gauche, quand Yannick Nyanga orientait un Virimi Vakatawa en pleine tempête médiatique après la remise de son Oscar Europe.

Galthié a chambré l’Anglais de Dupont

Une nouvelle fois sacré Oscar d’or, comme en 2019, Antoine Dupont ne pouvait pas être présent pour respecter la bulle sanitaire du XV de France. Pas grave : une interview en visio avait été organisée depuis Marcoussis, lors de laquelle il était assis aux côtés de Fabien Galthié. L’exercice aurait pu rendre la séquence froide… au contraire. Le sélectionneur, chambreur, a évoqué le niveau perfectible du demi-de-mêlée en anglais, mais a surtout dévoilé qu’ils faisaient du développement personnel ensemble. Fabien Galthié a reconnu aimer "la liberté" d’Antoine Dupont sur le terrain. "Il se balade comme dans un pré de son village", a-t-il lancé, provoquant une crise de rire dans l’assemblée.

Des interventions de Carter, Gregan, Dallaglio

Les Oscars Midol 2020 ont attiré le regard des plus grands du monde du rugby. Depuis la Nouvelle-Zélande, Dan Carter a envoyé une vidéo pour exprimer son admiration pour Owen Farrell, désigné Oscar monde. Depuis l’Australie, la légende George Gregan a parlé de "l’avenir radieux d’Antoine Dupont avec Romain Ntamack". Et depuis l’Angleterre, l’immense Lawrence Dallaglio a assuré que Charles Ollivon, Oscar d’Argent, avait "toutes les qualités parfaites du flanker de très haut niveau."

Nans Ducuing et les câlins avec Matthieu Jalibert

Matthieu Jalibert a, ensuite, reçu son Oscar de bronze. En visio avec Laurent Labit à ses côtés, depuis le CNR, il s’est dit honoré… puis ne contrôlait plus grand-chose quand Nans Ducuing s’est invité lui aussi en visio. L’arrière de l’UBB, toujours prêt pour plaisanter, y raconta qu’il ne pouvait plus se permettre les folies capillaires de son équipier de club, au risque d'y perdre ses cheveux. Tout le monde a également souri quand Nans Ducuing a raconté un rituel qu’il partage avec son ouvreur : "Quand l’un de nous deux se blesse, on se fait un très long câlin de 30 secondes pour se réconforter. Autour, les gens se posent des questions."

Présentatrice de l’événement, Clémentine Sarlat était heureuse en fin de soirée. "Voir du monde, avec des règles, c’est différent, mais on sent que tout le monde est content. Les Oscars Midol, c’est une fête et tout le monde a besoin d’une fête en ce moment. Nans nous a fait rire, il est toujours comme ça. Voir Fabien Galthié avec Antoine Dupont, Laurent Labit avec Matthieu Jalibert et Charles Ollivon avec Raphael Ibanez, ça fait un peu père-fils. Ce sont des séquences sympas. On sentait de la complicité, ce qu’on a du mal à ressentir habituellement. Bref, on a vécu des moments qu’on ne voit pas d’habitude."

Contenus sponsorisés