Icon Sport

Lambey, un retour gagnant

Lambey, un retour gagnant

Le 25/03/2019 à 09:06Mis à jour Le 25/03/2019 à 14:06

OSCARS MIDOL - Félix Lambey ne pouvait sûrement pas rêver d’un meilleur retour en club. Après plusieurs semaines avec les Bleus, ses retrouvailles avec le LOU se sont soldées par une victoire et un contrat prolongé de trois saisons.

Il y a tout juste un mois, le deuxième ligne international confiait à Rugbyrama au sujet de l’équipe de France : "J’ai ma chance, j’en profite." Il ne se doutait peut-être pas qu’il sortirait malgré tout gagnant, un mois plus tard, de ce Tournoi éprouvant pour le XV de France. Car sa place en Bleu apparait désormais comme une évidence alors que Jacques Brunel l’a longtemps fait miroiter. Mais avant de penser au Japon et à la Coupe du Monde, "un objectif pour moi, dit-il, il ne faut pas tout mélanger. Il faut que je sois focus sur mon club parce qu’on a quand même quelque chose d’assez sympa à aller chercher. On entre sur le sprint final."

Top 14 - Felix Lambey (Lyon)

Top 14 - Felix Lambey (Lyon)Icon Sport

D’autant que la tunique lyonnaise, il ne l’avait plus portée depuis le 29 décembre et succès bonifié face à Agen. Face à Toulon cette fois, il a illuminé la première période d’une passe après-contact amenant le premier essai. Felix Lambey n’en reste pas moins mesuré après ce précieux succès, un vrai trait de sa personnalité. "Je n’ai pas fait un grand match. J’ai juste fait ce geste qui sauve un peu mon match. J’étais un peu fatigué, un peu usé", lance-t-il quelques minutes après que son président a annoncé sa prolongation de contrat de trois saisons avec son club formateur, et avec lequel il est désormais lié jusqu’en 2022.

Une place de choix dans le collectif

Celui qui a débuté son parcours à Lons-le-Saunier, avant de se révéler lorsque Lyon l’a prêté à Béziers, est un personnage réservé et discret que Pierre Mignoni met désormais face à ses (nouvelles) responsabilités. "Il m’a dit : "c’est bon maintenant, c’est bon t’es là", sourit Lambey à qui il a fallu du temps pour se faire une place dans le groupe des leaders. Il me faut du temps. Je ne peux pas arriver dans une équipe et parler partout. Ce n’était pas naturel au départ mais je ne me force pas. Je ne suis pas quelqu’un qui change son comportement. Au bout de quelques saisons, je commence à peut-être m’imposer et ça devient naturel."

En attirant deux défenseurs toulonnais avant de faire une passe après contact, Félix Lambey a réalisé le geste de ce RCT-LOU.

En attirant deux défenseurs toulonnais avant de faire une passe après contact, Félix Lambey a réalisé le geste de ce RCT-LOU.Icon Sport

Sa régularité est une force, comme sa capacité à réaliser le geste qui fait basculer un match, à l’image de ce offload. Du haut de son mètre 95 et de ses 25 ans fêtés le 15 mars, il semble avoir gagné en maturité depuis ses récents passages en sélection. Cela coïncide avec son nouveau rôle au LOU. "Depuis la fin de saison dernière, Pierre (Mignoni) m’a demandé de prendre un peu plus d’importance dans le groupe", chose qu’il fait par l’exemple. "On va aussi avoir les arrivées de très jeunes joueurs très talentueux. Il faudra encadrer tout ça et je pense qu’il compte sur les joueurs comme moi pour encadrer cette équipe", poursuit Lambey.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0