Icon Sport

L'Oscar de la semaine : CJ Stander, le poison irlandais

L'Oscar de la semaine : CJ Stander, le poison irlandais
Par Rugbyrama

Le 10/02/2020 à 11:10Mis à jour Le 10/02/2020 à 11:11

OSCAR MIDOL - Élu homme du match lors de la victoire de l’Irlande samedi, face au pays de Galles (24-14), CJ Stander a été récompensé de son activité tout au long de la rencontre. Il a annihilé bon nombre d’offensives galloises grâce à sa férocité dans les rucks. Il est l’Oscar de la semaine.

Dans une époque où le rugby tend à s’accélérer, les troisièmes lignes ralentisseurs de ballons, sont de ce fait, de plus en plus utiles. CJ Stander est de cette catégorie là, l’international irlandais est un véritable poison dans chaque regroupement, ou ruck. La moindre phase arrêtée est une occasion de poser ses mains sur le ballon et de stopper une offensive adverse. Contre les Gallois, samedi après-midi, le joueur aux 40 sélections a étalé toute sa panoplie du rugbyman coriace et de gratteur de ballon. Homme providentiel du succès des siens, il a logiquement été élu homme du match. Si les protégés de Wayne Pivac ont été dans l’incapacité, pendant une grande partie de la rencontre, de développer leur jeu, CJ Stander n’y est pas étranger.

Le troisième ligne a gratté trois ballons très importants poche de la signe, obligeant même Romain Poite, arbitre de ce match, à accorder une pénalité en faveur des Irlandais. À ces trois turnovers gagnés, vous rajoutez 30 mètres parcourus ballon en main en 9 courses, 12 plaquages réussis et vous avez là, une grosse prestation au niveau international. Son carton reçu à la 79e minute est anecdotique tant le Munsterman avait déjà dégouté les Gallois de sa réussite.

Tournoi des 6 Nations 2020 - CJ Stander (Irlande) au dessus des Gallois

Tournoi des 6 Nations 2020 - CJ Stander (Irlande) au dessus des GalloisIcon Sport

La troisième ligne irlandaise décevante, vraiment ?

Si CJ Stander est sorti du lot, ses deux compères de la troisième ligne n’ont pas donné leur part au chien. Josh van der Flier et Peter O’Mahony ont plaqué à 14 reprises chacun samedi. Après une coupe du Monde complètement ratée malgré de grandes attentes, les leaders du XV du Trèfle avaient été remis en cause, parmi eux, Peter O’Mahony, Conor Murray mais aussi...CJ Stander. Cette tendance s’était quelque peu démontrée dans la première composition d’Andy Farrell pour le match face à l’Écosse. Le novice Caelan Doris était lancé dans le grand bain au centre de la troisième ligne, CJ Stander décalé sur une aile et Peter O’Mahony, prenait, quant à lui, place sur le banc des remplaçants.

Il est vrai que Doris est très rapidement sorti, ce qui a provoqué l’entrée du Munsterman. Quoi qu’il en soit, les vieux briscards ont frappé fort face au pays de Galles, une manière rappeler que les grands joueurs ne déçoivent jamais à plusieurs reprises consécutivement. Les guerriers irlandais sont encore là, et sont bien partis pour remporter un nouveau Tournoi, deux ans après le Grand Chelem de 2018.

Par Vincent Franco

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés