Icon Sport

L'Oscar de la semaine : Gourdon taille patron

L'Oscar de la semaine : Gourdon taille patron
Par Rugbyrama

Le 02/11/2020 à 10:06Mis à jour Le 02/11/2020 à 10:07

OSCAR MIDOL - Omniprésent sur la pelouse du Hameau hier, le troisième ligne Kévin Gourdon a montré qu'il n'avait rien perdu de sa superbe. Capitaine de son équipe hier lors la victoire à Pau (35-24), le Rochelais a prouvé à ses entraîneurs qu'il fallait encore compter sur lui, même après une période où Gourdon fut en difficulté.

Décidément, le Hameau réussi à Kévin Gourdon. Déjà hauteur d'une grosse performance lors de la saison passée et de la victoire 44-13 des Maritimes en terre béarnaise, le troisième ligne a remis le couvert. Capitaine à l'occasion en l'absence de cadres comme Vito ou encore Sazy, Kévin Gourdon fut à l'image de son équipe : imperturbable. Et celui qui fut international sous Guy Novès est bien inspiré d'enchaîner les performances à un poste où la concurrence fait rage. Hier, Gourdon a été partout, avançant à chaque impact, perçant plusieurs fois la ligne d'avantage, à l'image de son franchissement qui amène le premier essai rochelais marqué par Liebenberg. Gourdon a aussi fait une moisson dans les airs, étant la tour de contrôle de l'alignement de l'actuel second du championnat.

Gourdon, capitaine courage

"Quand on me donne le capitanat, je le prends et je l’assume", répondait-il humblement après la rencontre. On ne peut que lui donner raison sur cette rencontre. À 30 ans maintenant, Kévin Gourdon semble retrouver petit à petit son niveau cette saison, un niveau qui lui avait ouvert les portes de l'équipe de France. Généreux dans l'effort, Kévin Gourdon n'a pas arrêté son travail à la mi-temps. Lors de la révolte paloise, il a toujours été dans l'avancée, notamment sur les bords des regroupements. Celui qui n'avait plus été titulaire en troisième ligne centre en Top 14 depuis le 6 janvier 2018 contre Oyonnax a prouvé qu'il pouvait tenir la barraque maritime. Victoir Vito, bléssé, et Grégory Alldritt, avec les Bleus, peuvent prendre leur temps pour revenir, Gourdon est là et bien là.

Contenus sponsorisés