Midi Olympique

Oscar Midi Olympique : Couilloud et Michalak à l’honneur, comme un passage de témoin

Oscar Midi Olympique : Couilloud et Michalak à l’honneur, comme un passage de témoin

Le 23/04/2018 à 22:32Mis à jour Le 24/04/2018 à 00:36

Ce lundi dans les travées du Matmut Stadium de Gerland, le demi de mêlée Baptiste Couilloud a reçu un Oscar Midi Olympique tandis que son compère, Frédéric Michalak, a été honoré d’un autre Oscar au regard d’une immense carrière. Et le LOU était à l’honneur.

Distinguer Baptiste Couilloud et Frédéric Michalak montre à quel point le LOU a pris une nouvelle dimension ces dernières années. Le premier nommé compte 3 sélections avec le XV de France et incarne le futur tandis que son ainé détient le record de points marqués sous le maillot bleu. Et c’est à Lyon que ces joueurs évoluent, un club capable de former, d’attirer des gloires et qui ambitionne désormais les phases finales. "Ce que vous faites à Lyon, c’est vraiment fort. Vous avez réussi à y relancer le rugby de la plus belle des manières", a lancé Jean-Michel Baylet, président-directeur-général du Groupe La Dépêche du Midi, au public.

Jean-Michel Baylet (Président du Midi Olympique) et Baptiste Couilloud (Lyon)

Jean-Michel Baylet (Président du Midi Olympique) et Baptiste Couilloud (Lyon)Midi Olympique

Baptiste Couilloud, le vrai Gone

Il a fait toutes ses gammes en Rouge et Noir et incarne la réussite lyonnaise au haut niveau, Baptiste Couilloud "est un jeune joueur qui a besoin qu’on le protège un peu mais c’est un garçon très intelligent et un très grand joueur", dit de lui son entraineur Pierre Mignoni. Depuis son premier match pro il y a deux ans jusqu’à l’équipe de France, sa progression est rapide au point qu’il reçoit déjà la reconnaissance de ses pairs. Ce Gone de 20 ans ne manque pas d’ambition au même titre que son club. "Le plus dur est d’aller se faire respecter par le monde du rugby", dit celui qui rêverait de soulever le Brennus avec son club de cœur.

Frédéric Michalak, l’exemple

Venir à Lyon à quelques semaines de la fin de la saison n’est pas non plus anodin car ce clap sur l’exercice 2017-2018 marquera la fin de carrière d’un certain Frédéric Michalak… Ovationné par une salle debout, "c’est un joueur exceptionnel, hors du commun et un modèle", pour Jean-Michel Baylet. Celui qui possède l’un des plus beaux palmarès du rugby français et honoré aussi d’un Oscar Barbarians n’a surement pas été insensible à la remarque d’Olivier Ginon, PDG de GL Events et actionnaire principal du club, sous-entendant qu’il pouvait encore s’étoffer. "Ce n’est pas de la pression mais de l’impulsion", et une motivation.

Contenus sponsorisés
0
0