Midi Olympique

Oscar Midi Olympique : Babillot sacré

Oscar Midi Olympique : Babillot sacré

Le 17/04/2018 à 21:55Mis à jour Le 18/04/2018 à 11:04

Ce soir, à Castres, Midi Olympique a décerné au jeune troisième ligne castrais Mathieu Babillot son Oscar Midi Olympique. La consécration pour ce nouveau talent du rugby francais.

Quelle soirée pour le Castres Olympique et son troisième ligne phare, le néo-tricolore Mathieu Babillot. Relancé dans les courses aux phases finales grâce à sa superbe victoire sur la pelouse de La Rochelle, le Castres Olympique avait le coeur à la fête ce soir pour offrir, avec Midi Olympique et le Groupe La Dépêche du Midi, une soirée d'exception au jeune troisième ligne Mathieu Babillot.

Devant plus de 1500 personnes parmi lesquelles on comptait l'ensemble du groupe du CO, le staff, l'équipe dirigeante, les partenaires, les supporters ainsi que l'équipe dirigeante du Groupe La Dépêche du Midi emmenée par son président-directeur général Jean-Michel Baylet ainsi que celle de Midi Olympique et de son rédacteur en chef Emmanuel Massicard, Mathieu Babillot a reçu l'Oscar Midi Olympique et succédé ainsi à son capitaine, l'emblématique Rodrigo Capo Ortega qui reçut la précieuse distinction il y a deux saisons. Animée par le célèbre duo formé par Jean Abeilhou et Romain Magellan, la soirée a été riche en rebondissements.

L'hommage des anciens de 1993

Elle débuta par le discours de Jean-Michel Baylet, PDG du Groupe la Dépêche du Midi, suivi de celui du président du Castres Olympique, Pierre-Yves Revol et enfin du directeur sportif castrais Christophe Urios, qui ont tous trois tenu à saluer la valeur du jeune troisième ligne.

La soirée fut également une occasion de saluer la riche histoire du CO, quatre fois Champion de France. Justement, l'équipe qui avait décroché le troisième de ces titres, celui de 1993 face à Grenoble, avait été invitée. Menée par son ancien entraîneur, le fameux Alain Gaillard, l'ensemble des Champions de France en a profité pour se retrouver autour de l'étoile montante du rugby français, Mathieu Babillot : "C'est un beau trait d'union entre la génération passée et celle-ci", a souligné Alain Gaillard, dont le discours a été suivi d'un hommage de l'emblématique Gary Whetton qui avait, pour l'occasion, tourné un clip pour compenser son absence.

La soirée fut aussi l'occasion de célébrer un autre talent du rugby castrais : le troisième ligne tricolore Anthony Jelonch, qui s'est vu remettre par le légendaire pilier international Gérard Cholley l'Oscar Barbarian matérialisé par la fameuse cravate aux couleurs de la sélection chère à Jean-Pierre Rives et consorts. Une belle soirée qui ponctue la semaine dense des Castrais. Ce week-end, ils défieront le RCT à Mayol pour ce qui s'annonce être un remake du match de barrage de l'année dernière.

Contenus sponsorisés
0
0