Vidéo - "On a vécu des choses fortes", la journée de Lester Etien avec l'armée de l'air

02:33

"On a vécu des choses fortes", la journée de Lester Etien avec l'armée de l'air

"On a vécu des choses fortes", la journée de Lester Etien avec l'armée de l'air
Par Midi Olympique

Le 11/11/2021 à 18:40Mis à jour Le 11/11/2021 à 18:47

En août dernier, l'ailier du Stade français Lester Etien a répondu à l’invitation du bureau recrutement de l’armée de l’Air et de l’Espace sur la base aérienne d’Évreux, à une centaine de kilomètres de Paris. Là-bas, le finisseur du club de la capitale a pu découvrir le quotidien des Aviateurs.

C'est aux abords de 8 heures que Lester Etien, le finisseur du Stade français, débarque ce matin de l'été 2021 à la base aérienne d’Évreux, dans l'Eure. Etien ? Son talent a sauté aux yeux du rugby français il y a quelques saisons, lorsqu'il fit frémir si souvent les en-buts adverses. Pré sélectionné par le sélectionneur Fabien Galthié pour plusieurs stages du XV de France, il pourrait même, si sa progression se poursuit au même rythme, faire partie des candidats à la prochaine Coupe du Monde en France.

Lester Etien avec l'armée de l'air.

Lester Etien avec l'armée de l'air.Midi Olympique

Aujourd'hui, l'attaquant du Stade français va découvrir le métier de Technicien des systèmes embarqués sur CASA CN 235 au sein de la base aérienne d’Évreux.

Lester Etien : « J'ai passé un super moment »

Très vite, l'ancien finisseur de Massy (Essonne) était donc invité à rejoindre l'unité de transports, où l'attendait un imposant Casa CN235. Cet avion de 20 mètres de long pour 25 mètres d'envergure est utilisé pour les opérations de ravitaillement de l'armée de l’Air française à travers le monde, les manœuvres de secours en haute mer, le rapatriement de malades, puisque ce fut le cas lors de la première vague de coronavirus, au printemps 2020. Ici, Lester Etien fit d'abord le tour de l'appareil, avant d'être initié à un logiciel de navigation extrêmement précis par un technicien systèmes embarqués.

« J'ai fait des études de mécanique, expliquait alors l'ailier du Stade français. Ce genre de machine me fascine. Mais ce tableau de bord est d'une complexité rare ! »

Lester Etien avec l'armée de l'air et de l'espace.

Lester Etien avec l'armée de l'air et de l'espace.Midi Olympique

Passé l'instant découverte, Lester Etien recevait en cadeau un sac dans lequel les pilotes rangent leur casque et de leur côté, offrirent le légendaire maillot rose du Stade français à leurs deux sergents instructeurs. « J'ai passé un super moment », disait Etien en partant. « On a vécu des choses fortes », ajoutait l'ailier parisien, se remémorant les échanges avec les Aviateurs, ces hommes et femmes qui lui avaient fait découvrir, le temps d'une matinée, leur quotidien.

Contenus sponsorisés