Icon Sport

"Nous méritions d'être champions du monde"... Le top des déclas

"Nous méritions d'être champions du monde"... Le top des déclas
Par Rugbyrama

Le 06/07/2020 à 14:57Mis à jour Le 06/07/2020 à 15:02

Rougerie se remémore le Mondial 2011, Godignon se plaît dans son duo avec Manca, vers un choc des disciplines en Nouvelle-Zélande, Parisse serein sur l'avenir du rugby italien... Voici le top des déclas de la semaine.

" Oui, en 2011, avec les Bleus nous méritions d’être champions du monde"

Dans un long entretien accordé à Midi Olympique l'ancien centre ou ailier Aurélien Rougerie est revenu sur sa carrière avec Clermont et le XV de France. Et notamment sur le Mondial 2011 qui a vu la France échouer d'un point en finale face à la Nouvelle-Zélande. ""Vous ne méritiez pas votre place en finale, mais vous méritiez d’être champion du monde !" Cela illustrait bien l’aventure que nous avions vécue."

" Pouvoir bosser avec quelqu’un les yeux fermés n’a pas de prix"

Après une fin de saison chamboulée par la crise du Covid-19, le duo d'entraîneurs palois Nicolas Godignon - Frédéric Manca se tourne vers l'avenir. Et apprécie énormément l'évolution de leurs rapports au sein du staff, comme l'a déclaré Godignon : "Si une chose a été renforcée, c’est notre relation avec Fred. Partir dans un duo sans bien se connaître n’est pas forcément évident mais, aujourd’hui, on a trouvé un lien fort."

Top 14 - Nicolas Godignon et Fred Manca (Pau)

Top 14 - Nicolas Godignon et Fred Manca (Pau)Midi Olympique

" Nous voulons faire preuve d’innovation pour trouver des idées génératrices de revenus"

Une information fait jaser dernièrement dans l'hémisphère sud. Le président de la fédération néo-zélandaise, Mark Robinson, a confirmé la réflexion des instances sur un possible match d'exhibition entre les All Blacks et les Kangaroos, l'équipe nationale australienne de Rugby à XIII. Un "clash of codes" inédit qui n'a pas fini d'alimenter les débats.

" S’ils voulaient vraiment remplacer Nadolo, ils auraient dû en prendre deux comme moi !"

L'ancien arrière/ailier du Stade rochelais, l'international Vincent Rattez (28 ans, 5 sélections), découvre cette saison un nouveau club, Montpellier, où il s'est engagé jusqu'en 2023. S'il remplace numériquement le prolifique marqueur fidjien Nemani Nadolo, en partance pour Leicester, l'ancien Narbonnais a préféré ironiser sur leur différence de gabarit (77 kg contre 130).

6 Nations 2020 - Vincent Rattez (XV de France) marque contre l'Angleterre

6 Nations 2020 - Vincent Rattez (XV de France) marque contre l'AngleterreIcon Sport

" Avec la nouvelle génération, je ne suis pas inquiet pour l'Italie"

Une légende du rugby attend toujours de pouvoir tirer sa révérence. Le troisième ligne Sergio Parisse (36 ans, 142 sélections) voudrait connaître une dernière sélection sous le maillot de la Squadra Azzura. Mais en ce qui concerne les joueurs qui prendront sa suite, l'ancien joueur du Stade français se veut optimiste

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés