Notre XV de la 5e journée de Top 14Dernière mise à jour le : 16/09/2014
 
    Utilisez les flèches de votre clavier pour naviguerBalayez de gauche à droite pour naviguer
15. Brice DULIN (Racing) - Un essai énorme où il a mystifié G. Smith, Lorée et Munro pour donner un grand coup derrière la tête du Lou. Du gaz en ce moment. Le staff des Bleus à dû apprécier.Icon Sport14. Sireli BOBO (La Rochelle) - 38 ans mais toujours l'une des plus belles foulées du Top 14. Sa malice et sa pointe de vitesse ont crucifié une équipe castraise bien terne. Offre le bonus offensif aux Maritimes après un sprint de 90m. AFP13. Aurélien ROUGERIE (Clermont) - Revenu au centre, le Clermontois a été le trois-quarts le plus tranchant de son équipe. Des actions de classe et quelques bonnes charges sur la défense toulousaine.Icon Sport12. Pierre AGUILLON (Oyonnax) - Dans un match très rythmé (36 minutes de temps de jeu), le centre d'Oyonnax a montré qu'il n'était pas uniquement qu'un redoutable plaqueur. Il a aussi des jambes: à l'origine de l'essai de Fa'asavalu et auteur du dernier essai de l'USO. Icon Sport11. Franck ROMANET (Lyon) - Si le Lou s'est incliné au Racing, l'ailier rhodanien s'est particulièrement illustré avec quatre franchissements, quatre défenseurs battus et 131m parcourus ballon en mains.Icon Sport

Passer la publicité

 
10. Jules PLISSON (Stade français) - 23 ans et beaucoup de talent. A Mayol, l'international parisien a mis du temps à entrer dans sa partie avant de se montrer royal en seconde période. Dans l'animation ou au pied, il a brillé et achevé les espoirs varois par un drop à la 78e.Icon Sport9. Maxime MACHENAUD (Racing) - Très bon dans la conduite du jeu, auteur du premier essai de son équipe face à Lyon, deux franchissements: le Racingman fera tout pour avoir sa place en équipe de France malgré la menace de Kockott.Icon Sport8. Jone QOVU (La Rochelle) - Surpuissant, le Fidjien a toujours fait jouer l'équipe rochelaise dans l'avancée face à Castres. Une grosse débauche d'énergie et de belles percussions. Comme bien souvent...Icon Sport7. Dwayne HAARE (Bayonne) - L'un des Bayonnais les plus réguliers depuis le début de l'exercice. Une présence dans le combat énorme. Il finit meilleur plaqueur du match contre Brive (15).Icon Sport6. Julien BONNAIRE (Clermont) - L'assurance tout risque. Précieux dans les airs, en défense (12 plaquages), dans le jeu au sol. Plein de malice sur une mêlée à cinq mètres de ses poteaux avec introduction pour Toulouse. L'expérience, tout simplement.Icon Sport

Passer la publicité

 
5. Jandre MARAIS (Bordeaux-Bègles) - Puissant, le Sud-Africain s'avoue également très mobile et l'a prouvé contre Montpellier. Un franchissement et un soutien très précieux à Connor pour filer et aplatir le second essai de son équipe.Icon Sport4. Alexandre FLANQUART (Stade français) - De retour à la compétition, l'international français s'est distingué au sein d'un pack parisien dominateur en conquête. Aérien comme toujours, il a contribué à la belle victoire des Parisiens en marquant le premier essai du match.Icon Sport3. Rabah SLIMANI (Stade français) - Le pilier parisien a de l'orgueil. Chahuté la semaine précédente contre Bayonne, l'international français a relevé la tête. Et pas contre n'importe qui: la mêlée de Toulon. Pas une mince affaire.Icon Sport2. Dimitri SZARZEWSKI (Racing) - Depuis son retour, le talonneur enchaîne les très bonnes performances. Saignant et dynamique, il a franchi à deux reprises contre Lyon tout en assurant dans le domaine de la conquête.Icon Sport1. Soane TONGA'UIHA (Oyonnax) - Le Tonguien revit dans l'Ain, c'est une certitude. Une puissance très utile en mêlée fermée où l'USO a pris le dessus face à Grenoble.Icon Sport