Midi Olympique

La chronique de Rolland

La chronique de Rolland
Par Rugbyrama

Le 20/05/2009 à 11:59Mis à jour

Cette semaine, notre chroniqueur Rodolphe Rolland revient de manière originale sur l'annonce du groupe des Bleus ce mardi et sur le cas Michalak.

Dans le premier opus de "Retour vers le futur" de Robert Zemeckis, parti vaguer dans le passé de ses géniteurs pour tenter d'influer sur leur présent, Marty Mac Fly – adolescent américain interprété par l'adulte Michael J. Fox – disparaît progressivement d'une photo de famille, au risque de ne plus exister. Moralité : il faut absolument proscrire toute volonté de remonter le temps, et garder en mémoire que tenter de s'immiscer dans la relation amoureuse père-mère n'est jamais sans danger pour l'enfant comme pour les parents, aurait sans doute rappelé Marcel Rufo.

Mardi 19 mai 2009, 12h30

Marc Lièvremont vient d'annoncer le groupe tricolore pour la série de tests du mois de juin. Au menu, le retour de David Skrela et d'Aurélien Rougerie, la confirmation de la présence de Julien Dupuy parmi les trente, puis l'ordinaire, entendez par là la liste, sans surprise, des autres appelés.

Mardi 19 mai 2009, 9h18

On range les tubes à essais, Pierre Camou, président de la Fédération Française de rugby, exige une victoire soit sur l'Australie, soit sur la Nouvelle-Zélande. Rien que ça ! A-t-il oublié entre temps que la France est huitième au classement IRB ?

Damned ! Sans y prendre garde, je viens de remonter le temps !

Vite, reprenons le cours de notre journée.

Mardi 19 mai 2009, 13h23

Les noms des dix joueurs de la liste d'attente, qui guetteront dans l'antichambre l'éventuelle blessure de l'un des trente élus, nous sont communiqués : Faure, Kayser, Jacquet, Martin, Yachvili, Beauxis, Baby, Poitrenaud, Malzieu, Floch.

Mardi 19 mai 2009, 13h26

Je pense à la photo, la photo de "Retour vers le futur". En fait, je pense à Frédéric Michalak. Et s'il s'effaçait peu à peu lui-aussi, comme Marty Mac Fly, s'il s'effaçait jusqu'à menacer de disparaître totalement ? Il ne fait pas parti du groupe qui s'envole début juin, pas non plus réserviste. Certes, on s'y attendait, mais il se peut qu'il ne soit pas même remplaçant pour la demi-finale opposant le Stade Toulousain à l'AS Montferrand Clermont Auvergne ! Pas pris dans les vingt-trois, Fred ?

Mardi 19 mai 2009, 18h04

Wilkinson espère se relancer à Toulon à bientôt trente ans, Michalak devrait peut-être songer à en faire autant ailleurs. J'insiste oui, j'insiste... Frédéric Michalak, une sorte d'artiste comme il y en a très peu, trop peu sans doute dans ce rugby français stéréotypé. Génie précoce et imprévisible, dont on attend l'éclosion totale depuis 2003 déjà. Six ans, la paille !

Enfin, on attendait... S'est-il trompé dans ses choix de carrière ? L'a-t-on placé dans les meilleures conditions ? Pas sûr. Les fleurs les plus fabuleuses sont parfois les plus fragiles. Elles nécessitent une attention particulière, et qui sait une parfaite dévotion, pour pouvoir s'épanouir. Est-ce le cas à ToulouseGuy Novès a activement oeuvré pour le transfert de David Skrela ? On peut légitimement en douter.

Fred, l'imprévisible funambule.

Vous n'avez tout de même pas oublié la passe à Yannick Jauzion après cette insolite volte-face contre les All Blacks en quart à Cardiff ? Cette figure unique effectuée avec la grâce de ces petites danseuses mécaniques qui tournent sur elles-mêmes dans les boites à musiques en bois laqué. Quel joueur français est aujourd'hui capable de tels gestes improvisés ? Tiens, citez m'en un parmi les trente capable d'identiques coups de génie !

Alors, croyez vous qu'il ait perdu son talent, Fred ? Pfuitt, envolée la magie ?

Mon ami Empédocle d'Agrigente – avec lequel je partage cette opinion – n'y croit pas une seconde :

"... On n'a jamais constaté ni ouïe dire que ce qui est doive périr ; ce qui est sera toujours, en quelque lieu qu'on le place."

Empédocle aussi, c'était un genre d'artiste : vêtu de pourpre, ceinturé et couronné d'or, et chaussé de sandales d'airain. Tour à tour philosophe, hygiéniste, ingénieur et poète, le phénomène fut adulé puis banni par les siens, comme quoi nul n'est prophète en son pays.

La légende veut qu'il se soit jeté dans l'Etna laissant une de ses sandales sur le bord du volcan, c'était au cinquième siècle avant Jésus Christ. Sacré bon dans le temps pour le coup !

Ah oui, proscrire les voyages dans le temps, j'oubliais.

Quoi qu'il en soit, notre rugby a besoin d'un Michalak, parce que son jeu quand il le maîtrise nous fait rêver, parce que le rugby français a besoin de ses locomotives et que Fred en est une. Parce qu'il serait fâcheux de laisser ce talent s'étioler, et le joueur disparaître peu à peu du devant de la scène, se volatiliser, abandonnant au final une de ses chaussures.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés