Midi Olympique

Chronique de P.Villepreux

Chronique de P.Villepreux
Par Rugbyrama

Le 23/04/2008 à 10:00Mis à jour

Pierre Villepreux explique dans sa chronique hebdomadaire pourquoi les nouvelles règles seront bénéfiques au jeu français.

Quand je regarde les matchs du super 14, ma sensibilité pour un jeu toujours meilleur me laisse penser que les nouvelles règles qui devraient être mises en application pour la saison 2008-2009, apporteront un piment supplémentaire à la production actuelle. Pour qu'il en soit ainsi, et en tirer le maximum, il ne s'agira pas d'être réticent pour les utiliser. S'engager totalement et de suite sera nécessaire si on veut bénéficier des effets positifs des découvertes tactiques que ces règles seront à même d'apporter aux joueurs français dans le championnat domestique. Ce raisonnement tient aussi pour le collectif du groupe France et pour son staff qui déjà va devoir cogiter sur comment les optimiser afin de favoriser les aptitudes qui sont celles des joueurs français dans un jeu toujours plus libéré.

Ces règles conviennent au jeu français et au style de rugby que Marc Lievremont et son staff disent vouloir développer. Les trois ans qui nous séparent de la prochaine Coupe du monde ne seront pas de trop pour trouver les joueurs à même de les cultiver et de l'exploiter avec efficience.

On a un aperçu partiel des conséquences de ces règles dans le jeu produit au plus haut niveau dans la compétition du sud, le Super 14. Mais il faut relativiser cet impact car certaines règles et non des moindres ne sont pas testées, je pense notamment à la règle plaqueur-plaqué + ruck et à la possibilité accordée pour l'écroulement du maul.

Il est dommageable de ne pas l'avoir fait car il y a un lien majeur entre ces règles et les conséquences en terme de sanctions arbitrales qu'elles génèrent. Avec les règles expérimentales, seuls les cas de hors jeu et de jeu déloyal seront sanctionnés par des pénalités, tous les autres cas donneront lieu à des coups de pieds francs. Quand on sait, dans le jeu actuel -vu le nombre de rucks - que c'est cette situation qui est la plus lourdement sanctionnée, on est en droit de penser que l'on se dirige vers une dynamique de jeu nouvelle, offrant plus de possibilités pour prendre des initiatives qui engendreront plus de créativité.

En effet du fait de la contestation maintenant possible du ballon dans la situation de ruck, on risque de voir augmenter dans un premier temps non seulement le nombre de récupérations dans cette phase mais également de voir accroître le nombre de coup de pied francs. Coup de pied franc offrant le choix de jouer vite ou de choisir la mêlée avec l'avantage d'avoir les défenseurs positionnés à 5m des pieds du dernier joueur participant à la mêlée. Selon son style de jeu - les opportunités du moment - le lieu de la faute sur le terrain, le score etc., le jeu va prendre une autre dimension sans pour autant être dénaturé. Cette dernière règle est déterminante sur la vie du ballon. La "permission de contestation" dans la phase de ruck va modifier à la fois les comportements des attaquants et des défenseurs et générera une réflexion sur "le comment jouer devant et dans la défense et par réaction comment défendre".

Des évaluations ont été régulièrement faites dans différents pays au nord et au sud. Les règles y ont été testées dans leur totalité dans les compétitions, certes de niveau inférieur mais suffisamment crédibles. Les impressions, appréciations et commentaires des joueurs, des entraîneurs et des arbitres ont été dans la continuité de plus en plus favorables. Les éventuelles mais minimes réserves concernent des détails d'application mais pas le fond des règles nouvelles.

Pour ceux qui s'inquiéteraient de voir le jeu se dénaturer, on peut d'ores et déjà leur assurer, statistiques à l'appui, qu'avec les nouvelles règles les phases traditionnelles, mêlées, touches, regroupements sont bien toujours présentes. Leur nombre est quasiment identique et le combat nécessaire pour y performer ne peut être renié.

Enfin, à la question :

- ce jeu là peut-il être le jeu de tous (jeunes et les catégories inférieures)?

Sans ambiguïté, ma réponse est oui ! Il s'agit bien d'un jeu plus facile à jouer, plus facile à comprendre et plus facilement arbitrable. Mais encore une fois la qualité de la formation reste déterminante si l'on admet que le règlement est fait pour être rentabilisé et non pas dévié.

Contenus sponsorisés