Midi Olympique

À Valence Romans, on attend avec pression des Niçois sans pression

À Valence Romans, on attend avec pression des Niçois sans pression
Par Rugbyrama

Le 12/05/2022 à 18:06Mis à jour

NATIONALE - Enfin l’heure des phases finales ! Après une longue saison de 26 journées, Valence-Romans reçoit Nice, ce dimanche, à 15 heures, en barrage de championnat dans son Stade Georges-Pompidou. À domicile, le VRDR aura l’avantage du terrain pour tenter de se qualifier en demi-finale et y retrouver Soyaux-Angoulême.

Remonter en Pro D2 un an après l'avoir quitté pour Valence-Romans, le découvrir pour Nice. Ce dimanche, les deux équipes qui avaient commencé leur saison l’une contre l’autre, en septembre dernier, se retrouveront dans le but de se qualifier pour les demi-finales et d'achever la saison de l’autre. Lors de cette confrontation de la première journée, le VRDR s’était imposé 20 à 13 au Stade des Arboras de Nice. Au retour, les hommes de Jonathan Authier avaient assuré l’essentiel, à domicile, en s’imposant 30 à 15, face à une excellente équipe niçoise. Mais tout ça, c'est du passé ! Un match de phase finale n'a rien à voir avec un match de saison régulière. Dans ce duel entre le troisième, qui n'a perdu sur sa pelouse que trois fois, et le sixième du championnat, les deux équipes s'attendent à une rencontre fermée qui se jouera sur des détails. Des détails qui porteront l'un des deux clubs en demi-finale face à Soyaux-Angoulême et qui condamnera l'autre à rester en nationale.

Une équipe de Nice sans pression…

Sur la promenade des Anglais, l’objectif en début de saison était clair : la montée en Pro D2. Après 26 journées, les Aigles ne sont plus qu’à deux rencontres de remplir le contrat, mais devront faire face à Valence Romans qui les a battu à deux reprises. Plutôt irréguliers tout au long de la saison et n'ayant pas réussi à enchaîner plus de trois victoires d'affilées, les joueurs de David Bolgashvili devront mettre un terme à une série noire de cinq défaites de rang à l'extérieur s'ils veulent se qualifier.

Pour autant, à Nice on croit dur comme fer à une victoire, ce dimanche. Le capitaine, Nicolas Tachat prédit “un match rude” et “assez fermé de par l’enjeu et le contexte”. “On est peut-être les outsiders mais on y va pas en position de faiblesse. Il faudra être bon sur les fondamentaux et avoir plus envie qu’eux. Il n’y a vraiment pas de pression à se mettre et il faudra qu’on fasse ce qu’il faut. C’est Valence Romans qui aura toute la pression. Ils seront chez eux avec des ambitions…” souligne justement le troisième ligne âgé de 28 ans avant d’évoquer le contexte à Nice avant le barrage. “On arrive sans pression et on vient pour faire un coup. On fera les comptes après. C’est une semaine de travail comme les autres. Il n’y a pas de changement particulier. On va faire tout ce qui est en notre possible et après, c’est le destin...”

… contrairement à Valence Romans

Dans la Drôme, l’ambiance est tout autre. Le VRDR aurait pu ne pas se retrouver dans cette situation de barragiste sans la défaite à Massy lors de la dernière journée. Les Damiers avaient raté la transformation de l’égalisation à la dernière minute de jeu (20-18), face au premier du championnat. Un nul qui les aurait qualifié directement pour les demi-finales. Mais le club a su "rapidement tourné la page” confie l'entraîneur Johann Authier, concentré sur le choc de dimanche. En “contrepartie”, Valence Romans recevra le barrage au Stade Georges-Pompidou. Un point important qui pourrait faire la différence selon l'ancien demi de mêlée de Grenoble et d'Oyonnax : “On le prend comme une chance de jouer chez nous. C’est vraiment un avantage d’être à domicile. On est sur un terrain qu’on connaît et ça nous évite de nous déplacer. Aujourd’hui, on a plus le droit à l’erreur.”

Toutefois, les deux victoires acquises face à Nice cette saison ne signifient plus rien : “Je pense que les compteurs sont remis à zéro. Ce sont des matchs complètement différents. Qu’importe l’équipe qu’on aurait joué, on l’aurait redouté. À nous de bien nous préparer et de répondre présent sur les bases de notre rugby.”

Pro D2 - Authier (Valence Romans)

Pro D2 - Authier (Valence Romans)Icon Sport

“Les bases du rugby” seront, certes, essentielles, mais l'entraîneur pourra compter sur une “conquête très solide” et une “défense robuste”. Impatient d’être dimanche, il décrit la future rencontre comme “un combat de boxe, où à tout moment l’une des deux équipes peut finir K.O., et qui se gagnera sur du mental, de la précision, des détails et de l’envie.” “Perdre ? Ce serait un échec, une déception de ne pas remplir l’objectif de monter en Pro D2” conclut Johann Authier avec un certain cynisme.

Le vainqueur de la demi-finale affrontera Soyaux-Angoulême, deuxième de la saison régulière, sur matchs aller-retour les 22 et 29 mai prochain à 15 heures.

Contenus sponsorisés