Icon Sport

Mondial 2019 : Nonu et Vito avec les Samoa ?

Mondial 2019 : Nonu et Vito avec les Samoa ?
Par Rugbyrama

Le 04/12/2017 à 15:55Mis à jour Le 04/12/2017 à 16:02

Après Piutau et Halai qui souhaitent porter le maillot des Tonga, ce sont Nonu, Luatua et Vito qui pourraient jouer avec les Samoa lors du Mondial 2019. De plus en plus d'anciens All Blacks sont prêts à revêtir le maillot de leur pays d'origine pour défendre le rugby îlien.

Les nations du Pacifique passent à l'offensive. Depuis la création de l'association « Pacific Players Welfare » (aide aux joueurs du Pacifique) par l'ancien capitaine des Samoa Dan Leo en 2016, les Iliens se font de plus en plus entendre. Prochaine échéance : la Coupe du monde 2019. La semaine passée, le manager des Tonga Toutai Kefu avait annoncé sur une radio néo-zélandaise qu'il avait pour objectif de rapatrier les anciens All Blacks Charles Piutau et Franck Halai, mais aussi les anciens Wallabies Sitaleki Timani et Anthony Faing'a en vue du Mondial japonais, durant lequel les Tonguiens figureront dans la poule de la France et de l'Angleterre. « S'il y a moyen de le faire, je voudrais pouvoir donner en retour et jouer pour les Tonga à la prochaine Coupe du monde, confirmait Piutau dans le Mail on Sunday, dimanche. Si le rugby à XV fonctionnait comme le rugby à XIII, ce serait un énorme coup de pouce pour les nations du Pacifique et cela rééquilibrerait l'échiquier mondial. »

Un changement des règles par World Rugby ?

Victor Vito (Stade rochelais), lors de La Rochelle - Ulster (41-17) / 22 octobre 2017 - Champions Cup

Victor Vito (Stade rochelais), lors de La Rochelle - Ulster (41-17) / 22 octobre 2017 - Champions CupGetty Images

Selon le journal anglais, Ma'a Nonu, Steven Luatua et Victor Vito se sont ajoutés à la liste des joueurs pouvant postuler pour le Japon, sous le maillot des Samoa cette fois. « J'ai construit ma carrière sous le maillot des All Blacks alors je ne voudrais surtout pas prendre la place d'un joueur qui le mérite plus mais j'adorerais jouer pour les Samoa », a déclaré le troisième ligne de La Rochelle. Les Samoa, qui ont été déclaré en faillite, ne sont pas encore qualifiés pour la Coupe du monde au Japon et leurs problèmes financiers ont été au cœur de l'actualité durant les tests de novembre. Outre un évident intérêt sportif, l'arrivée de joueurs comme eux permettrait également d'attirer de nouveaux sponsors. Bref, le rugby du Pacifique aurait tout à gagner. Le rugby mondial tout entier d'ailleurs...

Par E.D

Contenus sponsorisés