Icon Sport

Mondial U20 - Arthur Coville (France), le maître à bord

Coville, le maître à bord
Par Rugbyrama

Le 30/05/2018 à 17:32Mis à jour Le 05/06/2018 à 15:18

Aujourd’hui, le Championnat du monde U20 débute en France. À 21 h, les Bleuets entrent en scène à Perpignan face à l’Irlande. Arthur Coville, promu capitaine, affirme ses ambitions sur le court…et le long terme

Narbonne, Béziers, Perpignan. L’Occitanie accueille pour deux semaines le Championnat du monde U20. Pays organisateur, l’Equipe de France est donc très attendue. D’autant plus que les Bleuets n’ont plus remporté la compétition depuis 2006, 12 ans déjà. À l’époque, Guilhem Guirado, Maxime Médard, Lionel Beauxis, entre autres, triomphaient des Sud-Africains en finale. Aujourd’hui, les jeunes tricolores veulent rééditer cet exploit. Ntamack, Barassi et les autres chercheront à suivre les traces de leurs idoles. Mais un homme, en particulier, attise la curiosité : Arthur Coville. Car, il est vrai, tout va très vite pour le jeune breton. En 2017, il est allé s’aguerrir en Pro D2 sous le maillot de Vannes. Revenu cette saison au Stade Français, il a disputé 20 matchs de Top 14, 12 dans la peau d’un titulaire.

Arthur Coville (Stade français) contre Pau

Arthur Coville (Stade français) contre PauGetty Images

Capitaine affirmé

En Equipe de France, le demi de mêlée a été promu capitaine, un rôle qu’il continuera s’exercer pour le championnat du monde : "J’ai été très heureux et très fier de représenter cette équipe et cette bande de potes surtout. On se suit depuis les moins de 16 ans, il y a un gros noyau dur de quinze joueurs qui se connaissent depuis un moment, confie Arthur Coville. Et il y a beaucoup de leaders. Le rôle de capitaine, nous sommes une dizaine à l’avoir. Donc je n’ai pas de pression particulière." La pression ? Les jeunes tricolores ne se la mettent pas plus que ça.

Iban Etcheberry (France U20)

Iban Etcheberry (France U20)Icon Sport

Le titre lors du Tournoi des 6 Nations a apporté beaucoup de confiance au groupe : "Le fait d’avoir gagné le Tournoi nous conforte sur notre plan de jeu. Cet hiver, l’objectif était aussi de bien se préparer en vue du Mondial. Nous avons des acquis après ce Tournoi des 6 Nations, mais tout n’est pas encore parfait. Désormais, il faut tendre vers l’excellence pour espérer se confronter aux meilleures équipes et aller le plus loin possible", affirme le demi de mêlée.

L’ambition 2023

Pétrie de talent, cette génération est promise à un grand avenir dans les années à venir. Alors, arrive, avec insistance, la tentation d’associer ces nouvelles pépites du rugby français à la Coupe du Monde 2023. Arthur Coville a déjà cette future échéance dans un coin de sa tête : "En 2023, on aura 25, 26 ans… Ce sont ces années-là où nous devrions être au top de notre forme en effet. On sait que c’est vers notre génération que l’Équipe de France se tournera. Et on espère aussi en faire partie." À l’heure où les A pataugent, la formation représente une pièce essentielle sur laquelle il faudra s’appuyer.

Arthur Coville (Stade Français) contre le Stade Toulousain

Arthur Coville (Stade Français) contre le Stade ToulousainIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0