AFP

MONDIAL U20 - France U20-Japon U20 (46-14) - Succès bonifié pour des Bleuets laborieux

Les Bleuets assurent... sans totalement se rassurer !

Le 11/06/2016 à 18:28Mis à jour Le 11/06/2016 à 18:33

MONDIAL U20 - L'équipe de France U20 a rempli son objectif en prenant le bonus offensif face au Japon (46-14). Mais les Bleuets n'ont pas entièrement convaincus avant le match décisif face à l'Afrique du Sud mercredi.

Objectif rempli pour l’équipe de France U20 qui a décroché un succès bonifié contre le Japon (46-14) ce samedi à Salford pour son deuxième match de la Coupe du monde. Pour la manière, on repassera tant les Bleuets ont fait preuve de fébrilité contre des Japonais limités physiquement mais ô combien généreux dans l’effort. Si de nombreux cadres étaient au repos, il faudra rendre une tout autre copie mercredi face à l’Afrique du Sud dans le match décisif pour la qualification.

Après leur défaite inaugurale contre l’Argentine, les Bleuets nous devaient une revanche. On a eu peur une vingtaine de minutes. Clairement, les joueurs de Thomas Lièvremont ont eu un mal fou à rentrer dans cette partie, subissant sur tous les impacts. Piqués d'entrée par Takano (8e), les Tricolores ont remis les choses dans l'ordre en s'appuyant sur le secteur de la touche pour trouver la solution dans la défense japonaise. Mauvaka marquait après une prise de Roumat (22e) et Couilloud concluait après une munition volée sur lancer adverse (25e).

Peato Mauvaka (France U20) face au Japon - 11 juin 2016

Peato Mauvaka (France U20) face au Japon - 11 juin 2016AFP

Dupont marque l'essai du bonus offensif

Pas de quoi pavoiser toutefois même si la réalisation de Penaud dès le retour des vestiaires permettait aux Bleus de prendre une avance intéressante et confortable au tableau d’affichage. Les maladresses s’enchainaient (que d’en-avant et de jeux au pied défaillants !) et la naïveté des Bleuets s’avouait criante sur de nombreuses actions. Comme sur cet essai de Tatafu (54e) après une combinaison dans le fermé en touche.

Dupont, seul élément à tirer son épingle du jeu lors du match d’ouverture, sortit de sa boîte pour inscrire l’essai du bonus offensif (56e). La seule véritable satisfaction de l’après-midi. Car avouons-le : même si 7 essais ont été marqués (dont 2 dans les ultimes secondes), il faudra se montrer bien plus cohérent et efficace mercredi contre l’Afrique du Sud, l’un des favoris de la compétition.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0