Other Agency

Mondial -20 ans - Yacouba Camara : "L'impression d'être passé à côté de quelque chose de grand"

Camara: "L'impression d'être passé à côté de quelque chose de grand"
Par Rugbyrama

Le 13/06/2014 à 14:33Mis à jour Le 13/06/2014 à 15:20

Le troisième ligne de l'équipe de France des -20 ans, Yacouba Camara, évoque "un profond sentiment de déception" après la non-qualification des Bleuets pour la demi-finale du Mondial néo-zélandais contre les Gallois qu'ils retrouveront dimanche pour une demi-finale de classement. Mais pas question pour autant de finir en roue libre cette compétition.

Avec un peu de recul, quel est votre sentiment après cette défaite (13-3) contre le pays de Galles qui vous prive d'une demi-finale ?

Yacouba CAMARA: Un profond sentiment de déception. L'impression d'être passé à côté de quelque chose de grand et d'accessible. Nous avions la possibilité de faire mieux, nous nous étions préparés pour. Il faut repartir et montrer le meilleur de nous-mêmes.

Après le Grand Chelem dans le Tournoi et vos deux premières succès dans cette Coupe du monde, l'équipe semblait bien partie pour réaliser une bonne compétition. Qu'est- ce qu'il vous a manqué ?

Y.C: Le temps médiocre n’a pas joué en notre faveur, je pense, et la gestion du match par les Gallois a été très bonne. C’est une bonne équipe à ne pas sous-estimer même si nous l'avions battue lors du Tournoi des 6 Nations. Notre conquête a été bien contrée lors de ce match ce qui a rendu le jeu difficile. D’habitude notre mêlée est notre point fort.

Vous encaissez un essai un peu gag en deuxième mi-temps alors que vous étiez encore dans la partie (3-6). Est-ce le tournant du match selon vous ?

Y.C: Effectivement les Gallois sont revenus de la mi-temps avec l'objectif de marquer. Après cet essai, nous avons tenté de marquer pour revenir au score sans succès.

L'objectif de remporter le Mondial s'est envolé. Quel a été le discours des entraîneurs pour tenter de remobiliser les troupes ?

Y.C: Dans un premier temps évacuer la déception et la frustration de cette dernière rencontre, puis se mobiliser pour donner le meilleur de cette équipe. Après avoir encaissé ce coup, nous devons relever la tête et repartir au combat.

" Le premier match contre les Gallois sera particulier. C'est une revanche"

Ironie de la compétition, vous allez retrouver les Gallois pour un match de classement. Quels sont vos objectifs sur cette rencontre et plus généralement sur la fin de la compétition ?

Y.C: Nous souhaitons que l'équipe de France obtienne le meilleur classement possible. Il faut donc gagner tous les matchs restants. Le premier contre les Gallois sera particulier. C'est une revanche.

A titre personnel, vous avez vécu une première année bien remplie avec Toulouse. Comment vous sentez-vous physiquement en cette fin de saison ?

Y.C: Je me sens très bien, même si disputer une rencontre tous les quatre jours apparaît éprouvant, je ne ressens pas de lourde fatigue liée à l'enchaînement avec le Top 14. J'ai simplement eu certaines difficultés à m'adapter au décalage horaire.

Est-ce qu'en termes de rythme et d'intensité, une rencontre de Coupe du monde -20 ans se rapproche d'un match de Top 14 ?

Y.C: Cela dépend des rencontres, certaines oui d'autres non. D'une manière générale, je dirais que le jeu proposé en Top 14 est quand même plus rapide et les chocs plus rudes. C'est le cumul des rencontres qui rend la compétition plus éprouvante physiquement parce que le Top 14 offre une période de récupération plus longue entre les matchs.

Propos recueillis par Laurent GENIN

Contenus sponsorisés
0
0