Icon Sport

Montpellier-Aurillac : loin des espérances

Montpellier-Aurillac : loin des espérances
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 24/08/2020 à 17:10Mis à jour Le 24/08/2020 à 17:11

MATCHS AMICAUX - Les Héraultais ont souffert pour s’imposer face à Aurillac et ils ont dû attendre l’heure de jeu pour reprendre le score grâce à la puissance de ses avants. Une première sortie loin des attentes de Xavier Garbajosa.

Il est évident que Montpellier est en phase de rodage et que ce premier tour de piste après six mois d’inactivité n’annonçait ni monts ni merveilles. Il a été plus que poussif, avec son lot d’erreurs et d’approximations habituelles dans un tel contexte : en-avants, mauvais choix, mauvais timing.

Les hommes de Xavier Garbajosa y ont ajouté un manque d’engagement un petit peu surprenant, qui a permis aux Aurillacois de faire la loi dans le jeu au sol et de jouer pendant plus d’une mi-temps à leur guise, de quoi laisser transpirer un léger agacement dans les propos de l’entraîneur en chef héraultais : "On ne peut pas se contenter de ça, c’est évident. On pensait avoir un peu plus d’envie… On est tombé sur une valeureuse équipe d’Aurillac qui s’est nourrie de nos fautes. Une équipe venue avec des intentions et qui est allée au bout de celles-ci. On s’est accroché pour préserver l’essentiel. On est dans une préparation qui a été longue, intense, mais ce n’est pas une excuse, il faut continuer d’en vouloir un peu plus, continuer à élever notre niveau d’exigence individuel pour le mettre au service du collectif. Nous sommes encore bien en-deçà de ce que nous voulons mettre en place." Même la défense qui a pourtant maintenu à flot le MHR en première période ne suffisait pas à lui faire retrouver le sourire : "La défense, c’est la base. Il ne faut pas trop de temps pour être bon défenseur. Je ne vais pas retenir ça comme un point positif vu la physionomie du match. Défensivement, il faudra continuer à travailler dur pour essayer notamment de récupérer des ballons car nous n’avons eu aucun contest dans le jeu au sol." Il est vrai que les satisfactions, mis à part le résultat brut, n’étaient pas nombreuses même si ce match de reprise a tout de même permis d’apprécier la hargne de Cobus Reinach pour tenter de remettre de l’ordre (auteur du premier essai sur une interception) ou la vitesse de Vincent Rattez sur les rares mouvements d’envergure.

Ne pas confondre vitesse et précipitation

Ce premier match aura surtout confronté les joueurs à la réalité du terrain et de la compétition, où il ne faut pas confondre vitesse et précipitation, ni se laisser bercer par un rugby total souvent fantasmé. D’ailleurs le MHR a fini par trouver la solution en s’appuyant sur la puissance de ses avants grâce à deux essais en force de Caleb Timu et Youri Delhommel. Le trois-quarts centre international Arthur Vincent en était conscient : "Retrouver la pression d’avant match fait vraiment du bien. On s’attendait à un gros match et nous avons manqué d’agressivité et de soutien sur nos ballons, contrairement aux Aurillacois qui ont su mettre la main dessus. On s’attend toujours à mieux. Après c’est vrai qu’après deux mois de préparation, je pense que l’on est toujours déçus des premiers matchs. On savait que des choses n’allaient pas fonctionner. On s’est précipités sur nos sorties de camp, c’était brouillon et le ballon glissait. On n’a pas réussi à emballer la rencontre alors que nous voulions prendre du plaisir, mais c’est Aurillac qui y est parvenu. Je pense qu’il faut repartir sur les bases, des choses simples, avant de partir dans tous les sens." Un discours qui devrait rassurer Xavier Garbajosa, conscient que les premiers matchs de championnat ne devraient ressembler en rien à un festival d’art et d’essai : "Après six mois sans jouer, ça ne sera pas parfait, loin de là. Il faut s’attendre à des premiers matchs avec beaucoup d’erreurs et peut-être même un niveau médiocre mais vous savez que dans ces moments il faut préserver l’essentiel. C’est un premier match depuis six mois, c’est donc une étape de franchie, voilà." Il faudra faire bien mieux face au Stade toulousain vendredi prochain à Ernest-Wallon lors de l’ultime répétition.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés