Icon Sport

TOP 14 / PRO D2 - Que faut-il attendre des matches amicaux ?

Entre préparation physique et mise en place du jeu, que faut-il attendre des matches amicaux ?

Le 27/07/2017 à 18:27Mis à jour Le 02/08/2017 à 10:07

TOP 14 / PRO D2 - La période des matches amicaux démarre réellement ce week-end avec 9 affiches au programme. Ces oppositions sont l'occasion d'évaluer l'assimilation du projet de jeu, tout en testant physiquement les joueurs.

Ça y est, c’est reparti ! 53 jours exactement après la finale de Top 14 qui a vu le sacre de Clermont devant Toulon, et 67 après la montée d’Agen dans l'Élite lors de la finale d’accession face à Montauban, la saison reprend ce vendredi soir. Rien d’officiel me direz-vous, mais tout de même, ces matches amicaux sont attendus avec impatience. D’autant que certains clubs n’ont pas fait dans la dentelle au moment de revenir sur les terrains : pas moins de quatre derbys sont au programme : Lyon - Grenoble à Vienne, Béziers - Narbonne sur la mythique pelouse de Sauclières, Mont-de-Marsan - Dax du côté d’Aire-sur-Adour et enfin un Montauban - Colomiers disputé à Castelsarrasin.

Tester les dispositifs

Le Pro D2 reprenant dans 3 semaines et le Top 14 dans un mois, il est désormais l’heure de voir en configuration réelle les projets de jeux mis en place aux entraînements. "L’objectif est de retrouver ce qu’on a travaillé ces dernières 5,6 semaines, que ce soit sur les phases de conquête, sur les zones de ruck, nos attaques et nos systèmes de défense", explique Dewald Senekal, entraîneur des avants du FC Grenoble sur le site du club. Il rajoute : "Là, dans le vrai, dans le match avec des impacts, on va voir si on reste lucide et si on retrouve ces actions-là." Un passage obligatoire donc, avant de débuter le championnat, pour voir si les différents dispositifs ont été assimilés, l’intensité et une réelle opposition en plus par rapport à l'entraînement.

Benjamin Lapeyre et Florian Cazenave (Brive) à l'entrainement - 26 juin 2017

Benjamin Lapeyre et Florian Cazenave (Brive) à l'entrainement - 26 juin 2017Getty Images

Toutefois, il va sans dire que le match de l’année ne se trouvera certainement pas dans ces affrontements. Car pour une première rencontre, "tout ne sera pas parfait. Il y aura du déchet technique, des erreurs dans les courses, mais on aura déjà notre trame de jeu", comme l’annonce, de manière lucide, Mathieu Bélie, nouvel ouvreur de Nevers, au Journal du Centre.

Les amicaux, partie intégrétante de la préparation physique

Au-delà du jeu, c’est l’occasion pour les staffs de faire le point sur la forme de leur groupe. Comme à l’accoutumée à ce moment-là de la saison, la préparation physique a été plus importante que la rugbystique, bien que la première soit allégée vers la mi-juillet pour laisser davantage de place au ballon ovale. David Gouze, préparateur physique de l’US Colomiers, détaille sur le site du club columérin : "Les matches amicaux sont intégrés dans la préparation physique. [...] On ne va pas réellement adapter la semaine de travail afin d'être "prêts" pour le match de Montauban : c'est plutôt ce match qui fera partie intégrante du programme de préparation physique de la semaine."

" Si certains croient que ce sera un match amical, ils se trompent (Mauricio Reggiardo)"

S’il y aura donc des matches à “enjeu régional”, ce sera plus que de simples oppositions sur d'autres stades. Et notamment au stade Rabal d’Agen, où le promu affrontera Soyaux-Angoulême. Sur Rugbyrama, Mauricio Reggiardo a annoncé la couleur pour ses joueurs : "Je ne présente pas cette rencontre comme un match amical. Nos joueurs sont évalués chaque minute de chaque entraînement. Ça sera une évaluation là aussi. Si certains croient que ce sera un match amical, ils se trompent. C'est une opportunité. À eux de la saisir."

Facundo Isa (Toulon) - 10 juillet 2017

Facundo Isa (Toulon) - 10 juillet 2017Icon Sport

Mais à trop vouloir se montrer, il y a le risque de blessure. Duane Vermeulen en avait fait les frais la saison dernière. Le 3e ligne du RCT avait ainsi manqué le début de saison avec son équipe. Pire, Jean-Baptiste Barrère, 3e ligne de Béziers en Pro D2, avait eu une rupture des ligaments croisés, l'éloignant des terrains toute la saison. Alors mieux vaut commencer en douceur...

Le programme du week-end :

Vendredi 28 juillet :
18h30 : Lyon – Grenoble (Vienne)
19 heures : Aurillac – Nevers (Aurillac)
19h30 : Béziers – Narbonne (Béziers, stade de Sauclières)
19 heures : Vannes – Massy (Tours)
19 heures : Mont-de-Marsan – Dax (Aire sur Adour)
20 heures : Agen – Soyaux-Angoulême (Rabal)
20 heures : La RochelleBrive (La Rochelle)
20 heures : Montauban – Colomiers (Castelsarrasin)

Samedi 29 juillet :
Pumas Development – Toulon (Argentine)

Jérémy Sinzelle (La Rochelle) - 6 juillet 2017

Jérémy Sinzelle (La Rochelle) - 6 juillet 2017Getty Images

Contenus sponsorisés