Icon Sport

Les World Rugby Awards, le Pays de Galles, l'Argentine... Les Tops et Flops du week-end

Les World Rugby Awards, le Pays de Galles, l'Argentine... Les Tops et Flops du week-end
Par Rugbyrama

Le 26/11/2018 à 16:02

Les Tops et Flops de la semaine sont forcément marqués par la dernière salve de tests matchs de ce mois de novembre. Mais ce dimanche a eu lieu à Monaco la grande cérémonie des World Rugby Awards. L'Irlande a été au centre de l'attention mais la France a aussi été à l'honneur grâce à Jessy Trémoulière.

Les Tops

L'Irlande ramasse tout aux Awards

L'hégémonie de Beauden Barrett et la Nouvelle-Zélande semble avoir pris fin. Après 2 récompenses du Meilleur joueur de l'année, le demi d'ouverture a laissé le titre prestigieux à son homologue irlandais Johnny Sexton. Il faut remonter à 2001 pour retrouver un Irlandais gagner ce prix avec Keith Wood. La sélection a elle aussi été primée, par l'équipe de l'année. Joe Schmidt est quant à lui honoré du titre de meilleur sélectionneur en 2018.

Jessy Trémoulière meilleure joueuse mondiale

En ce week-end bien morose pour le rugby tricolore, Jessy Trémoulière a été un rayon de soleil. La demi d'ouverture a remporté la récompense individuelle suprême qui conclut une année très riche en résultats pour les Bleues, vainqueurs du Grand Chelem et des All Blacks pour la première fois de leur histoire la semaine dernière. La spécialiste du 7 a largement contribué au succès des ''Affamées'' dans le Tournoi des 6 nations.

Une sélection galloise historique

Qui arrêtera les Gallois ? Sans faire énormément parler de lui, le XV de Warren Gatland continue d'enchaîner les résultats. Il a décroché face à l'Afrique du Sud son 4e succès en autant de tests matchs cet automne. Ça n'était jamais arrivé dans l'histoire de la sélection au Poireau. A un an du Mondial, le Pays de Galles se pose comme un sérieux outsider.

Les Flops

Le XV de France en rechute

Malheureusement il est difficile de ne pas placer les Bleus dans les Flops cette semaine. Après une victoire encourageante contre l'Argentine, la France est retombée dans ses doutes en perdant de façon historique contre les Fidji dans un Stade de France à moitié vide.

La série noire des Pumas

L'arrivée de Mario Ledesma en août dernier semblait avoir donné un nouvel élan à l'Argentine, qui signe dans le Four Nations deux succès contre Wallabies et Springboks. Mais cette tournée de novembre est catastrophique : trois défaites contre l'Irlande, la France et l'Écosse qui montent à 5 leur nombre de défaites consécutives.

Le Stade français patine

A domicile, les Parisiens ne s'étaient jamais inclinés contre le Stade Rochelais. C'est chose faite, après cette défaite insatisfaisante à Jean-Bouin. Sans ses internationaux, le Stade français a été incapable de créer quoi que ce soit et s'est fait bousculer par des Maritimes vaillants, sous l’œil du néo-manager Jono Gibbes.

Contenus sponsorisés
0
0