Icon Sport

Les coupes d'Europe chamboulées, la folle rumeur Cheika... Ce qu'il ne fallait pas rater ce week-end

Les coupes d'Europe chamboulées, la folle rumeur Cheika... Ce qu'il ne fallait pas rater ce week-end
Par Rugbyrama

Le 20/12/2021 à 08:16Mis à jour Le 20/12/2021 à 08:19

Ce week-end a forcément été quelque peu particulier avec l'annulation de la plupart des matchs de coupe d'Europe. En même temps, une rumeur folle annonce Michael Cheika vers Narbonne, Clermont réclame des indemnités pour Azéma, Priso prendrait la direction de Lyon et O'Gara qui dément un départ... Ce qu'il ne fallait pas rater ce week-end.

La coupe d'Europe bouleversée par la crise sanitaire

Ce que tout le monde redouté s'est finalement produit. À cause des nouvelles restrictions liées à la crise sanitaire, tous les matchs de coupe d'Europe entre clubs français et anglais ont été annulés samedi et dimanche. Une décision qui hypothèque la suite de la compétition. Pour la suite ? Les rencontres ayant d’ores et déjà donné lieu à des forfaits ne devraient pas être rejouées, et les scores maintenus en l’état (bien qu’il faut évidemment s’attendre à ce que les Saracens, le Leinster et les Ospreys portent d’éventuels recours au nom de l’équité sportive). Quant aux matchs de ce week-end qui sont officiellement reportés, reste à trouver une date pour les jouer…

À noter tout de même que Lyon, Castres et Toulon sont les seuls clubs français à avoir joué. Seul les Tarnais, pourtant valeureux, ne sont pas parvenus à accrocher la victoire, face au Munster.

Cheika à Narbonne ? La folle rumeur

Dernier du Pro D2, Narbonne cherche des solutions. Parmi les pistes envisagées par les décideurs audois pour remonter la pente, il y en a une qui mènerait à Michael Cheika. Le technicien australo-libanais, sans mission concrète actuellement, réside dans la région et est cité en interne pour reprendre la tête du staff comme manager. Fantasme ou vraie piste ? Les jours à venir le diront...

Michael Cheika, ancien sélectionneur de l'Australie

Michael Cheika, ancien sélectionneur de l'AustralieIcon Sport

"Aujourd'hui, le staff est maintenu, a déclaré dans L'Indépendant le président Philippe Campos, au lendemain de la défaite à Oyonnax (70-0). Aucune décision n'a été prise pour le moment. Maintenant, on va réfléchir avec eux, avec Marc Delpoux, qui est le garant du projet sportif. On va réfléchir, on va discuter, on va faire un point. Il faut faire le bilan et essayer de trouver des solutions. Mais qui ne passe pas forcément par une mise à pied du staff actuel." L'encadrement est pour l'heure composé de Julien Seron et Brice Mach.

Clermont demande encore des indemnités pour Azéma

Alors qu'il conteste toujours la rupture de contrat de son ancien entraîneur, Franck Azéma, cet été et depuis engagé au RCT, le président clermontois Jean-Michel Guillon a réaffirmé sa position, cette semaine.

Dans des propos rapportés par La Montagne, Guillon insiste: "Un contrat est un contrat. L'économie des clubs de football repose en partie sur la gestion des ruptures de contrat. Un club part sur un déficit et en fonction des rachats de contrat, on va boucher les trous. Dans le rugby, on ne doit pas entrer dans cette approche. Si un joueur ou un entraîneur rompt un contrat, lui ou son nouveau club doit payer des indemnités."

Priso vers le LOU

Selon les information du Progrès, le pilier international (27 ans, 15 sélections) Dany Priso serait en passe de quitter La Rochelle pour Lyon en vue de la saison prochaine. Le quotidien lyonnais dévoile des "contacts avancés" entre le joueur et le LOU. La Rochelle continue donc son chantier au niveau des piliers gauche. Reda Wardi a déjà pris la direction de Montpellier tandis que les Martimes se sont attachés les services du Bordelais Thierry Paiva. En prenant la direction de Lyon, Priso souhaiterait relancer sa carrière. Un accord est proche selon Le Progrès.

Top 14 - Dany Priso (La Rochelle).

Top 14 - Dany Priso (La Rochelle).Icon Sport

O'Gara dément un départ

Dans les colonnes de l'Irish Examiner, le manager rochelais Ronan O'Gara a fermement démenti les récentes rumeurs l'envoyant au Munster la saison prochaine. S'il est très attaché à son ancien club, qui ne sera plus entraîné par Johann van Graan l'an prochain, le technicien irlandais assure vouloir aller au bout de son contrat avec La Rochelle, qui court jusqu'en 2024. "J'aime le rugby du Munster, je l'aimerai toujours, mais ce n'est pas le moment."

Contenus sponsorisés