AFP

"Supporter les All Blacks, c'est comme supporter le Brésil en football"

"Supporter les All Blacks, c'est comme supporter le Brésil en football"
Par Rugbyrama

Le 23/10/2015 à 18:57

Inscrit au sein de la Tribune des Bleus d'Orange, un supporteur du XV de France nous explique pourquoi il vibre devant les matches de la Coupe du monde.

Je dois avouer qu’il y a plus compliqué que de supporter les All Blacks quand il s’agit de rugby. Après tout, c’est comme être supporter du Brésil au football. On sait que les résultats seront toujours là et que la magie du beau jeu opèrera toujours. Non, le vrai mérite est d’être supporter de la Namibie ou des Etats-Unis, des nations aux résultats beaucoup plus aléatoires (et encore je suis gentil).

Je suis venu au rugby après un certain dégoût du football et de ses valeurs, dans lesquelles je ne me reconnaissais plus vraiment. Le respect du camarade, de l’adversaire et de l’arbitre est beaucoup plus présent dans le rugby selon moi et je voulais montrer cela à mes deux fils. Quand on vient au rugby, on pense forcément aux All Blacks. On sent vraiment que pour eux c’est plus fort qu’un simple sport, c’est un véritable art de vivre. Je me rappelle avoir montré un match de rugby à mes enfants, alors qu’ils ne connaissaient pas les règles et on pouvait voir sur leurs visages un étonnement particulier lors du haka. Pas besoin d’avoir la science du jeu pour comprendre qu’une partie du match se joue lors de cette danse guerrière maorie.

Le XV de France en ligne devant le Haka des All Blacks - 17 octobre 2015

Le XV de France en ligne devant le Haka des All Blacks - 17 octobre 2015AFP

" La France a reçu une véritable leçon la semaine dernière et on pouvait l’anticiper en lisant la peur dans ses yeux…"

Aujourd’hui, c’est un moment que je ne rate jamais et j’avoue avoir été déçu de voir que les Français ont trop respecté les Néo-Zélandais lors du haka. Certes on ne gagne pas un match en répondant au haka. En revanche, je suis persuadé qu’une équipe qui ne répond pas est une équipe qui doute de sa force et qui aura du mal à répondre sur le terrain. D’ailleurs la France a reçu une véritable leçon la semaine dernière et on pouvait l’anticiper en lisant la peur dans ses yeux…

Aujourd’hui avec l’élimination de la France, il est d’autant plus facile pour moi de supporter les All Blacks, c’est pour moi la seule équipe qui véhicule ce genre d’émotions. Avec eux, l’inattendu et l’extraordinaire ne sont jamais bien loin. Sérieusement, vous avez déjà vu beaucoup de deuxième ligne faire des raffûts suivis de chistera ?

J’espère qu’ils iront loin dans la compétition pour que la Coupe du monde de rugby suscite l’intérêt du plus grand nombre car on sait pertinemment que si les amateurs de sport regardent le rugby, c’est en partie parce que les All Blacks jouent. Même ma femme se prend au jeu, elle regarde les matchs avec moi tous les samedis soir depuis le début de la Coupe du monde (et Dieu sait qu’elle trouve le temps long !).

Dan Carter raffûte Pascal Papé - Nouvelle-Zélande France - 17 octobre 2015

Dan Carter raffûte Pascal Papé - Nouvelle-Zélande France - 17 octobre 2015Icon Sport

" Je voulais simplement dire merci aux All Blacks de susciter un tel engouement dans ce sport merveilleux "

Il y a un côté rafraîchissant dans les images de la Coupe du monde qui ont circulées cette année et ça fait plaisir à voir: Richie McCaw, qui même s’il est né hors-jeu se transforme en porteur d’eau pour les matchs à faible enjeu. Cudmore qui joue l’espion canadien en essayant d’écouter les annonces de la touche française ou encore ce pilier namibien qui tente une transformation pour son dernier match international…

Je voulais simplement dire merci aux All Blacks de susciter un tel engouement dans ce sport merveilleux et de montrer aux plus jeunes que même si c’est un sport de combat, il y a toujours de la place pour l’art et la magie noire…

Gilbert TEXIER, suporteur et chroniqueur d'un jour

Contenus sponsorisés
0
0