Icon Sport

Son premier essai, les All Blacks, son record... Les souvenirs de Coupe du monde de Vincent Clerc

Son premier essai, les All Blacks, la finale perdue... les souvenirs de Clerc

Le 01/10/2015 à 16:55Mis à jour Le 05/10/2015 à 18:57

COUPE DU MONDE - Meilleur marqueur d’essais des Bleus en Coupe du monde, l’ailier toulousain Vincent Clerc (67 sélections) s’est plongé dans ses souvenirs. La demi-finale de 1999 chez sa grand-mère, son admiration pour Sivivatu, la défaite en 2011... il nous raconte tout.

  • Son premier souvenir de supporter

Le premier vrai souvenir de supporter, c’est cette demi-finale contre les All Blacks en 1999 (victoire 43-31). J’étais chez ma grand-mère à Grenoble (il avait 18 ans, ndlr) et on a vraiment vécu ce moment à fond. Il y avait mes parents et on avait vraiment vibré. Je me rappelle encore du canapé sur lequel on faisait tous des bonds (il sourit).

  • Son meilleur souvenir de joueur...

Mon premier match de Coupe du monde face à la Namibie (le 16 septembre 2007, ndlr). On avait joué au Stadium, à Toulouse, il y avait mes potes, ma famille dans les tribunes. J’avais ressenti une émotion incroyable. C’était vraiment chouette. En plus après le match j’ai même pu rentrer dormir chez moi (il rit).

  • … et le pire :

La finale de la Coupe du monde en 2011 (perdue face aux All Blacks 7-8, ndlr). Echouer comme ça, de si peu, en finale, alors que tu joues pour devenir champion du monde, c’est vraiment dur. C’était jouable. Et quand on lit ou voit les différentes analyses sur ce match, tu te dis qu’on aurait vraiment pu le faire.

DECEPTION FRANCE  Maxime MEDARD  Vincent CLERC  Aurelien ROUGERIE - 23.10.2011 - France  Nouvelle Zelande - Finale de la Coupe du Monde de Rugby 2011

DECEPTION FRANCE Maxime MEDARD Vincent CLERC Aurelien ROUGERIE - 23.10.2011 - France Nouvelle Zelande - Finale de la Coupe du Monde de Rugby 2011Icon Sport

  • L’équipe qui l’a le plus impressionné...

Les All Blacks en 2007, en quart de finale. On gagne ce match (victoire de la France 20-18, ndlr) mais franchement pendant les vingt premières minutes j’ai pensé qu’on allait en prendre cinquante (13-0 pour les All Blacks à la 30e minute, ndlr) ! Je les regardais et ils étaient tous vraiment trop impressionnants (il sourit). Je pense notamment à Sivivatu, un joueur que j’ai toujours admiré et qui avait été très bon. On a gagné car on a été en réussite maximale mais en Coupe du monde, je n’ai jamais plus ressenti une telle domination d’une équipe sur une autre que lors de ces vingt premières minutes.

  • ... et le partenaire :

Titi (Dusautoir, ndlr). En 2007, il n’était pas dans le groupe et il accroche le bon wagon au dernier moment pour petit à petit devenir incontournable et titulaire. Et en 2011, en tant que capitaine et leader, il avait été énorme. Au point de finir meilleur joueur du monde, c’est pas mal quand même (il sourit).

Dusautoir

DusautoirAFP

  • Ses records

Les records ne sont pas faits pour durer mais c’est quelque chose qui fait plaisir d’avoir fini meilleur marqueur une fois et deuxième meilleur marqueur l’autre fois. Je serais sans doute plus sensible à tout ça quand je serais plus vieux (sourire)…

  • Son essai préféré

Je me souviens à peu près de tous, même si je ne passe pas mon temps à les regarder. Celui que je préfère, d’un point de vue symbolique surtout, c’est toujours à Toulouse: le premier face à la Namibie (il avait inscrit un triplé, ndlr). C’était sympa de pouvoir marquer pour mon premier match de Coupe du monde.

Vincent Clerc essai France 2011

Vincent Clerc essai France 2011Icon Sport

  • Son souvenir le plus décalé

Je n’ai connu que deux nuits blanches dans ma vie et les deux fois étaient en Coupe du monde : la première fois après le quart de finale de 2007 et la deuxième après la demie de 2011 (gagnée 9 - 8 face aux Gallois, ndlr) ! Impossible de trouver le sommeil à chaque fois. En 2007, mon père avait fait le déplacement au dernier moment pour nous rejoindre. Il avait pris le train jusqu’à Londres puis une voiture jusqu’à Cardiff. A la fin du match il avait même dormi dans ma chambre et comme je ne trouvais pas le sommeil on avait discuté toute la nuit ! Rebelote en 2011, trop d’excitation, impossible de dormir, du coup je me suis levé à 5h du matin, j’ai pris mon casque de musique et je me suis baladé dans les rues d’Auckland pendant deux ou trois heures… Tout était super calme, je me suis promené, j’ai visité. J’ai savouré.

  • Son podium pour la Coupe du monde 2015

C’est compliqué mais en 1 je dirais les All Blacks comme d’habitude. Ils sont en forme et ils sont favoris. En 2, ex-aequo la France et l’Angleterre. Les Bleus peuvent créer la surprise en étant outsiders et les Anglais chez eux seront là.

Contenus sponsorisés
0
0