Midi Olympique

Le triomphe du rugby total au Stadium, l'humiliation paloise... Les Tops et Flops du week-end

Le triomphe du rugby total au Stadium, l'humiliation paloise... Les Tops et Flops du week-end
Par Rugbyrama

Le 15/04/2019 à 16:28

La démonstration des Jaguars, le coup de mou de France 7 à Singapour, la rédemption columérine... Découvrez nos Tops et Flops du week-end.

Tops

Toulouse – Clermont : le rugby roi

Quelle rencontre entre le Stade Toulousain et Clermont ce dimanche après-midi. Dans une atmosphère fantastique et devant 33,000 personnes venues garnir un Stadium en ébullition, les deux équipes se sont livrées à un spectacle d'une rare intensité. Chacune d'elle a inscrit cinq essais dans un match d’anthologie. Le Stade Toulousain l'a emporté 47-44, certes, mais c'est le triomphe d'un rugby résolument offensif qui a sauté aux yeux du public. Quand Sofiane Guitoune, Damian Penaud, Cheslin Kolbe et Tim Nanai Williams sont sur un terrain de rugby, ça donne ce genre de spectacle.

Le carton des Jaguares

Les Argentins ont totalement fait explosé les Sharks de Durban sur leur terrain (17-51). Avec sept essais inscrits, les partenaires de Pablo Matera ont littéralement survolé la rencontre et signent un nouveau succès retentissant dans ce Super Rugby. Grâce à cette victoire, les Jaguares grimpent à la troisième place de la conférence sud-africaine, une performance à souligner tant certains spécialistes prévoyaient l'enfer à la province argentine. Revenus à seulement deux points de leur adversaire du week-end, les Jaguares peuvent logiquement ambitionner la deuxième place de leur conférence.

Colomiers, la rédemption au Pays-Basque

Que dire de la prestation des hommes du président Alain Carré ? Après des mois de doute, les Columérins n'ont jamais lâché dans une rencontre cadenassée et l'ont emporté à Aguiléra pour la première fois de la saison à l'extérieur. Le retour du trois-quarts centre Grégoire Maurino n'est peut-être pas anodin. Après une rupture des ligaments croisés lors de la première journée face à Provence Rugby, le régulateur de la ligne de trois-quarts bleue et blanche a peut-être amené ce petit plus qui manquait à ses partenaires jusqu'alors. Solidaires, précis et appliqués, les Haut-Garonnais prennent une sérieuse option en vue du maintien grâce à ce succès face au BO. La troisième ligne Béco-Bézian-Macovei a signé une prestation majuscule et a parfaitement contrecarré les plans biarrots.

Flops

Pau, l'humiliation

N'ayons pas peur des mots, les hommes de Simon Mannix ont vécu une humiliation totale sur la pelouse de La Rochelle en encaissant dix essais et 71 points. Complètement dépassés dans tous les secteurs du jeu, les Béarnais n'ont pu réagir qu'en fin de partie. Avec cette nouvelle déconvenue, Pau n'en finit pas de dégringoler au classement, sa situation pourrait devenir dramatique. Avec seulement six points d'avance sur le premier relégable Grenoble, ils n'ont plus le droit à l'erreur et surtout à domicile ou ils se sont déjà inclinés à sept reprises. Lors de la vingt-cinquième journée, les partenaires de Colin Slade recevront ces mêmes Grenoblois. Malheur au vaincu dans ce duel de mal classé.

Le Stade Français voit doublement rouge

Chose rarissime dans le rugby, une équipe a reçu deux cartons rouges coup sur coup pour la même faute, à savoir une percussion dangereuse avec le coude en avant. C'est le Stade Français qui a écopé de cette sanction et qui a évolué à 13 contre 15 trente minutes durant. Secou Macalou et Jonathan Danty ont été exclus pour ce geste dangereux, ce qui n'a pas empêché les Parisiens de s'imposer face au SU Agen (25-22).

France 7 manque le coche à Singapour

Après deux finales consécutives sur les deux dernières étapes du circuit mondial à Vancouver puis Hong Kong, les espoirs étaient grands. Le public français commençait à prendre goût à ces résultats probants après plusieurs mois de galère. Pourtant, les Bleus ne sont pas parvenus à sortir de leur poule à Singapour, battus lors de leur dernier match face à l'Argentine. Les Français ont réagi dans le Trophy qu'ils ont superbement remporté, un moindre mal dans un tournoi qui ne démarrait pas sous les meilleurs auspices. Gabin Villière et Tevita Veredamu se sont notamment signalés en réalisant des prestations de grande qualité.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0