Icon Sport

Le stagiaire Midol - Enfin dans le grand bain

Enfin dans le grand bain
Par Rugbyrama

Le 28/08/2018 à 17:53

Enfin mon heure de gloire, la chance de ma vie. J’écris. Fini de servir les cafés, terminé les heures à chercher sur la toile le résultat de la 4e division du championnat bulgare… Oui, j’écris sur Rugbyrama et j’ai une rubrique à moi pour vous faire vivre mon actu : c’est la semaine du stagiaire du Midol !

C’est reparti! Cette semaine au Midol, chacun était tourné vers une seule et une unique chose : la reprise du Top 14. Un évènement, sur lequel j’entends quelques allégations presque à chaque jour depuis mon arrivée à la rédac’, il y a plus d’un mois maintenant. "Là c’est calme, mais tu verras petit, le jour de la reprise du championnat, c’est quelque chose."

"Nous, ça faisait quatre ans qu'on attendait !"

"Nous, ça faisait quatre ans qu'on attendait !"Icon Sport

J’en avais tellement entendu parler que je n’avais qu’une hâte, être enfin le jour J. Et découvrir le grand bain. Ce samedi 25 août à 14h45, les acteurs du "meilleur championnat du monde" ont remis les gants officiellement, avec en préambule un alléchant USAP - Stade Français. Une rencontre haute en couleur, dans tous les sens du terme, à en voir le maillot rose bonbon de Paris, pétant à en éblouir l’écran autant qu’il a ébloui les Catalans. Voilà certainement la raison la plus plausible pour expliquer une telle débâcle (Perpignan a été terrassé 15 à 46) sur une pelouse indigne du spectacle qui nous a été offert.

On pourrait nourrir la première ligne catalane toute l'année avec un tel champ de patates !

On pourrait nourrir la première ligne catalane toute l'année avec un tel champ de patates !Icon Sport

Pour nous, pas le temps de rêvasser sur ce premier match de la saison à 61 points, chacun "gratte" rapidement sur son poste afin d’alimenter les sites en direct durant le multiplex. Il faut assurer, noter tous les marqueurs, analyser les parties, écrire des annonces sans perdre de temps… Pas une minute pour souffler... Et pour allier plaisir et travail, autant que son équipe de "Mes petits potos" l’emporte. L'application mobile comptabilise en virtuel les points marqués par les joueurs en Top 14 et nous fait vivre quelques scènes déjà mythiques ici. Notamment lorsque la terreur Raka marque un doublé face à Agen par exemple, et que des "je suis en train de te de mettre une rouste" ou encore "c’est de la triche de jouer avec des Fidjiens" fusent à travers la rédac'.

Bah ouais il fallait avoir des Fidjiens dans sa compo !

Bah ouais il fallait avoir des Fidjiens dans sa compo !Icon Sport

Dimanche après-midi c’est le remake de la dernière finale de Top 14 qui nous ait proposé, Montpellier - Castres. Le match terminé, la rédaction est en ébullition : il faut boucler le journal à temps, et tout vérifier… Ce sont les minutes les plus folles et stressantes qu’il m’ait été donné de voir ici. Et j’y participe pleinement. Après d’âpres débats, et de longues négociations autour des titres les plus forts, autrement dit "sexy", pour rendre notre célèbre journal jaune attrayant, ce dernier est enfin bouclé, prêt à être imprimé. Comme après un bon match tendu, les paroles un peu vives sont déjà oubliées et il est temps pour nous d’aller se reposer, où de trinquer à cette petite victoire, pour les plus grands amateurs de troisième mi-temps.

J’ai déjà hâte d’être dimanche prochain…

Contenus sponsorisés
0
0