Icon Sport

L’important c’est pas la chute : c’est l’atterrissage

L’important c’est pas la chute : c’est l’atterrissage
Par Rugbyrama

Le 06/03/2018 à 19:00Mis à jour Le 06/03/2018 à 19:18

Enfin mon heure de gloire, la chance de ma vie. J'écris. Fini de servir les cafés, terminé les heures à chercher sur la toile le résultat de la 4e division du championnat bulgare... Oui, j'écris sur Rugbyrama et j’ai une rubrique à moi pour vous faire vivre mon actu : c'est la semaine du stagiaire Midol !

"L’important c’est pas la chute : c’est l’atterrissage." Comme tous supporters rochelais, les temps sont durs pour moi. Déjà, toute la semaine, je me suis fait chambrer à la "rédac" après la défaite à domicile contre Toulon ! Oui Toulon.. Sans faire offense à mes amis Toulonnais, je commence à en avoir ras le bol de Belleau et compagnie. Ça fait deux fois qu’il nous l’a fait à l’envers, tout ça pour louper une pénalité décisive avec les Bleus. Il devrait plutôt signer à La Rochelle et prendre la place de nos deux papys ouvreurs… Bref, cette semaine, j’avais confiance, Patrice (Collazo) avait dû s’occuper de remettre les esprits et les glacières en place avant d’aller défier les Clermontois, autant en confiance cette saison que moi avant mon oral d’anglais au Bac.

Non mais écoute moi petit stagiaire du Midol, j'ai essayé mais comme Bielsa, mes joueurs ne m'écoutent plus

Non mais écoute moi petit stagiaire du Midol, j'ai essayé mais comme Bielsa, mes joueurs ne m'écoutent plusIcon Sport

Mais une nouvelle fois, on a paumé… "Mais dis donc, on n’est quand même pas venus pour beurrer des sandwiches". Et bah si ! Même Oyonnax est venu faire un coup au Michelin, c’est dire qu’on est loin de la "forteresse" imprenable d’il y a quelques saisons.

Je me rappelle, il y a trois mois à mon arrivée au Midol, j’étais la star, j’arrêtais de regarder le classement après la 4ème place ? Je les imaginais déjà, en haut de l’affiche, avec le Bouclier sous le bras. Je me retrouve aujourd’hui 7e à hauteur de Castres ou encore de Lyon. En plus de ça, j’ai dû écrire sur ce match dimanche et je vous assure qu’à la fin je n’avais qu’une envie, c’était de couper la télé et de regarder une bonne rediff des Marseillais en Australie.

Abusez pas les gars, déjà qu'on joue pas très bien, on va pas se faire zapper pour Les Marseillais quand même...

Abusez pas les gars, déjà qu'on joue pas très bien, on va pas se faire zapper pour Les Marseillais quand même...Icon Sport

À part ça, la semaine a été chargée pour moi (et oui, on est là pour vous servir). Trois camarades stagiaires sont partis, me laissant seul avec un p’tit nouveau. J’ai récupéré le flambeau de stagiaire le plus ancien (chef oui chef !), le meilleur siège et la place juste devant la télé pour pouvoir faire semblant de bosser le week-end. J’ai pu profiter aux premières loges de la victoire des Bleus. Oui oui, vous avez bien lu, la victoire des Français au tournoi à 7 de Las Vegas. Non, ce n'était pas une nouvelle troisième mi-temps du XV de France. Bon, par contre, c’était la consolante. Ça me rappelle les matchs que je jouais toujours le dimanche après-midi, avec l’école de rugby car j’étais en équipe C. Mais c’est déjà pas mal. "La France soulève le Trophée", ce genre de titre que notre Gersois préféré ("Jacques la moustache") attend avec tant d’impatience.

De toi à moi, l'histoire de la moustache rasée, c'était pour voir si les joueurs se bougeraient un peu sur le terrain et pas en boite

De toi à moi, l'histoire de la moustache rasée, c'était pour voir si les joueurs se bougeraient un peu sur le terrain et pas en boiteIcon Sport

Je ne pouvais pas vous quitter sans parler du "Crunch" de ce week-end ! Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous raconter le blabla habituel : "On va battre les Anglais", "j’y crois" car j’en ai marre d’espérer pour au final pleurer et prendre la piquette (t'es mauvais Jack !). Après, comme disait un super bon pote à moi "un match des Bleus c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber". J’attends maintenant de voir, mais avouez, qu’est-ce-que ça serait bon de dépasser les Rosbeefs au classement ! Avant ça, je vais devoir former cette semaine les petits nouveaux. Oui, je m’enflamme, mais je m’en moque : il me reste un mois, je suis en roue libre !

Contenus sponsorisés
0
0