Icon Sport

"J’ai déjà trompé ma copine mais je ne tromperai jamais Clermont et Teddy Thomas"

"J’ai déjà trompé ma copine mais je ne tromperai jamais Clermont et Teddy Thomas"
Par Rugbyrama

Le 25/04/2018 à 11:41Mis à jour Le 25/04/2018 à 11:49

Enfin mon heure de gloire, la chance de ma vie. J'écris. Fini de servir les cafés, terminé les heures à chercher sur la toile le résultat de la 4e division du championnat bulgare... Oui, j'écris sur Rugbyrama et j’ai une rubrique à moi pour vous faire vivre mon actu : c'est la semaine du stagiaire Midol !

C’est parti. Bon, je vous annonce tout de suite qu'aujourd’hui je ne vais (exceptionnellement) pas être drôle. Fini l’auto-dérision, les petits chambrages amicaux. Apparemment, ma dernière chronique a fait polémique, surtout du côté de Clermont où je ne me suis pas fait que des amis. Pas la peine de s'énerver "mes Jaunards", vous reste(re)z mon équipe de cœur. Messieurs De Cromières, Azéma et les joueurs, je vous le dit : "J’ai déjà trompé ma copine mais jamais je tromperai Clermont"!

Franck Azéma (ASM Clermont)

Franck Azéma (ASM Clermont)Icon Sport

Du côté de la rédaction, tout se passe pour le mieux. Je travaille comme un acharné sauf quand la jolie brune à lunette passe dans le couloir, là je vous cache pas que mon instinct masculin revient au triple galop et perturbe mon processus de travail. Si, toi, jolie brune, tu lis par hasard ce papier, eh bien je t’invite au resto (euh, plutôt au MacDo).

Assez parlé des filles. Au sein de la rédaction, les responsabilités grandissent de jour en jour. je me suis même rendu à Amedée-Domenech pour assister à la défaite de Brive face au Lou. Alors, les Brivistes, vous sentez l’odeur de la PRO D2 ? Sincèrement, j’espère que vous n’allez pas descendre. Parce que nous, en Auvergne, ça nous fait déjà deux victoires assurées (je sais, j’avais promis de ne pas chambrer...). Et puis, nous avons été reçus comme des rois avec mon collègue, un sacré fêtard celui là, alors merci pour l'accueil.

Ça va, vous passez un bon moment avec moi ? Allez, on va parler un peu de Coupe d’Europe. Vous avez vu ce match des Racingmen ? Si on peut parler de match tellement les coéquipiers de Teddy (Thomas) ont survolé les débats. Ce mec a été phénoménal. Tellement facile qu’il s’est permis d’aller prendre un café, de faire une petite virée nocturne à Edimbourg et d'offrir l’essai à son "fréro" Machenaud. Lui, comme Clermont, je ne le tromperai jamais...

Teddy Thomas (Racing 92)

Teddy Thomas (Racing 92)Icon Sport

Après cette magnifique partition, une question me traverse l'esprit. En dehors de notre petit monde ovale, qui a vu la grandeur de Teddy ? Quel gâchis.

Ce joueur a tout d'une star, et ce ne sont pas ses quelques dérapages qui vont gommer son charisme et son talent. Mais, désolé Teddy, tu n'auras sans doute jamais la même reconnaissance sur les réseaux sociaux et dans la sphère médiatique qu'un joueur de foot. Depuis hier soir Mo Salah (joueur de Liverpool auteur de deux buts en demi-finale de Ligue des Champions) est glorifié, idolâtré tel un dieu égyptien par tous les médias.

Mais qu'a-t-il fait de plus que Teddy ? Rien, sinon qu'il ne pratique pas le même sport. Et le foot, contrairement au rugby, a toujours su qu'il devait mettre ses joueurs en valeur pour faire rêver les gamins et remplir les stades. Bref, il ne s'est jamais excusé d'avoir des stars, et même d'en profiter.

Alors, ne jouons pas les timides et assumons ce que doit être le sport : un objet de fascination qui sait mobiliser la société toute entière. Les sportifs demeurent des emblèmes et des moyens d'identifications.

Baptiste Serin / Matthieu Jalibert

Baptiste Serin / Matthieu JalibertIcon Sport

Exaltons-nous et profitons de leurs performances hors du commun. Portons Teddy et les autres (je pense aux Serin, Dupont, Couilloud, Jalibert et autres Penaud) aussi haut qu'un Chabal hier et qu'un Salah aujourd'hui... N'oublions surtout pas de les exposer et acceptons de les starifier, qu'ils transmettent des flots d'émotions et portent le rugby dans une nouvelle dimension. Ne traînons pas la Coupe du monde 2023 approche à grands pas...

Contenus sponsorisés
0
0