Icon Sport

La LNR attaque World Rugby

La LNR attaque World Rugby
Par Rugbyrama

Le 23/08/2020 à 15:37Mis à jour Le 23/08/2020 à 15:51

Selon une information du JDD, la LNR aurait assigné en référé World Rugby et ses dirigeants suite à sa décision de modifier les conditions de libération des joueurs internationaux à l'automne prochain.

Le 17 juillet dernier, dans un courrier adressé à World Rugby, la LNR avait menacé l’instance internationale de l’attaquer en justice si la mise à disposition des internationaux – la règle 9 - venait à être modifiée de façon unilatérale. C’est désormais chose faite. Selon nos confères du JDD, la LNR a assigné en référé World Rugby et ses dirigeants : Bill Beaumont, président ; Brett Gosper, directeur général, Robert Brophy, directeur administratif et financier. Toujours selon le Journal du Dimanche, une audience est même programmé le 13 octobre.

La Ligue reproche à World Rugby d'avoir modifié le calendrier international « sans aucune véritable concertation avec les ligues professionnelles et notamment la LNR ». Cela fait plusieurs semaines qu'elle répète que les clubs français sont d'accord pour que le XV de France joue cinq matches cet automne, mais pas plus. Or l'extension de la fenêtre internationale à 7 semaines, dont une de repos, ouvre la porte à un calendrier à six matches pour les Bleus. Une extension « inacceptable » pour les clubs français.

Evidemment, cette démarche n’est pas sans rappeler celle de l’ancien président du RC Toulon Mourad Boudjellal. Ce dernier, sans aucun soutien ni de la la LNR, ni d’un autre clubs de Top 14, avait lancé une procédure judiciaire contre World Rugby sur la validé de l'article 9 concernant la mise à disposition des internationaux. Il avait plaidé sa cause devant le Tribunal de Marseille une première fois en novembre 2016. La première étape du processus était de savoir si le Tribunal de Marseille, devant lequel le président du RCT réclamait plus de 2 millions d'euros de dommages et intérêts à World Rugby, était ou non compétent pour juger cette affaire. Le 20 décembre, le Tribunal de Marseille s'est déclaré incompétent. Mourad Boudjellal avait décidé de faire appel de la décision et comptait bien faire entendre son droit en France, tandis que World Rugby estimait à l’époque que l'affaire devait être jugée devant les tribunaux anglais. In fine, la Cour d'appel d'Aix-en-Provence s’était également déclaré incompétente. L’affaire en était restée là...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés