Icon Sport

Couilloud, l'attaque toulousaine, Hirigoyen... Le bilan stat' de La Grande Mêlée avant la reprise

Couilloud, l'attaque toulousaine, Hirigoyen... Le bilan stat' de La Grande Mêlée avant la reprise
Par Rugbyrama

Le 25/11/2021 à 17:39

TOP 14 – Le meilleur marqueur, le meilleur réalisateur, l'attaque ou la défense qui s'est distinguée, le plus gros franchisseur ou encore le défenseur le plus coriace... Avant que le championnat ne reprenne, découvrez toutes les statistiques du championnat grâce à La Grande Mêlée.

Le meilleur réalisateur : Berdeu grand cru

C'est un petit peu la surprise du chef. L'équipe de Lyon, à la faveur d'un joli début de saison, attaque ce deuxième bloc à la quatrième place. Le collectif lyonnais, en difficulté la saison dernière, est plus en verve, et cela se transmet sur ses individualités. Léo Berdeu, son chef d'orchestre, a en effet inscrit 111 pts, dont 25 contre le CO (1 essai, 1 transformation et 6 pénalités). Ce qui le place au premier rang des réalisateurs du championnat.

Top 14 - Leo Berdeu (Lyon)

Top 14 - Leo Berdeu (Lyon)Icon Sport

Le meilleur marqueur : Le coup d’œil de Couilloud

Même chose chez son partenaire de charnière, très à son avantage depuis la reprise. Baptiste Couilloud, fort d'une belle lecture du jeu et d'une très bonne prise d'intervalle. Le demi de mêlée est le meilleur marqueur, avec 6 essais en 7 matchs.

La meilleure attaque : le Stade toulousain comme une évidence

32 essais, 275 points marqués, c'est peu dire que le Stade toulousain domine les classements liés à l'attaque grâce à leur paquet d'avants dominateurs et les qualités de leurs trois-quarts. Une évidence de les voir en haut de l'affiche.

La meilleure défense : Les deux ex-finalistes en haut de l'affiche

Là en revanche, le débat est ouvert. Si les double champions de France en titre ont encaissé moins de points (144), ils ont concédé davantage d'essais que le Stade rochelais. Les Maritimes n'ont en effet pris que 12 essais en 10 rencontres.

Le meilleur plaqueur : Hirigoyen, bientôt centenaire

Top 14 - Mathieu Hirigoyen (Biarritz) contre Toulon

Top 14 - Mathieu Hirigoyen (Biarritz) contre ToulonIcon Sport

Très actif dans le secteur défensif, Mathieu Hirigoyen se distingue avec 98 plaquages en dix rencontres. Le flanker biarrot s'est certes vu pénalisé à neuf reprises, a écopé d'un carton jaune, mais son engagement est essentiel dans le système du BO. Florian Verhaeghe n'est pas en reste ; le Montpelliérain est à créditer aussi d'un joli total de 92 plaquages, avec seulement 4 ratés.

Le meilleur franchisseur : un trio de perce-muraille

Ce sont des denrées rares dans un rugby ultra-athlétique qui laisse peu d'espaces aux attaquants. La capacité de franchir les rideaux défensifs fait la différence. Et ceux qui font la différence après le premier tiers du championnat se nomment Jules Favre (La Rochelle), Ben Lam (Bordeaux-Bègles) et Aymeric Luc (Toulon). Ils sont tous les trois à égalité dans cette catégorie avec 10 franchissements en neuf rencontres disputées. Pour les départager, on notera que le Rochelais a la meilleure moyenne : 28,6 points.

Le plus pénalisé : Chauvac dans le viseur des arbitres

Impliqués dans les mêlées, dans les rucks et dans les phases de collisions, les piliers sont généralement le poste le plus sanctionné par les arbitres . Dans le top 10 recensé par La Grande Mêlée, sept jouent à gauche ou à droite de la première ligne. Et au sommet de ce classement peu honorifique, le joueur de Brive Simon-Pierre Chauvac totalise 17 pénalités en six rencontres jouées. Ce qui descend sa moyenne de points, forcément à -1,6 point.

Contenus sponsorisés