Icon Sport

Le XV des meilleurs marqueurs by La Grande Mêlée !

Le XV des meilleurs marqueurs by La Grande Mêlée !
Par Rugbyrama

Le 18/07/2021 à 11:59Mis à jour Le 18/07/2021 à 13:23

LA GRANDE MËLÉE - Tuisova , Lebel, Alldritt... Après le XV des meilleurs plaqueurs, place désormais au XV des meilleurs marqueurs de la saison.

Pilier gauche : Thierry Paiva (Bordeaux) - 3 essais

Le natif de Bordeaux a fait toutes ses classes dans la Gironde. Après quelques années au sein de l'école de rugby de Floirac, il intègre le centre de formation de l'Union Bordeaux-Bègles. Paiva remporte le titre de champion de France espoirs en 2016 à Limoges et s'illustre en parallèle avec l'équipe de France des moins de 20 ans. En revanche, c'est du côté de Carcassonne, en 2016/2017, qu'il effectue ses premiers pas en professionnel sous forme de prêt. Animé par l'envie d'éclore à l'UBB, il persévère et obtient davantage de temps de jeu lors de l'exercice 2018-2019. Cette saison-là, il réalise 25 feuilles de matchs, toutes compétitions confondues. Lors de ses deux dernières saisons, il dispute peu de matchs (14 titularisations l'an dernier et 9 cette année). Et pour cause. C'est un joueur qui n'est malheureusement pas épargné par les blessures (sans compter la crise sanitaire qui a contraint le championnat à s'arrêter). Le 17 février 2020, il a été victime d'une rupture du tendon rotulien du genou gauche, contraint alors de terminer sa saison prématurément. En fin de saison dernière, Paiva s'est également blessé à l'épaule gauche et n'a pas pu contribuer à la saison historique des bordelais, lui qui avait été appelé par Galthié en janvier dernier pour le stage de préparation du Tournoi des 6 Nations. Le pilier dynamique et moderne d'1,84m et 115 kg a néanmoins inscrit trois essais en Top 14 cette saison, ce qui témoigne de ses qualités non seulement défensives mais aussi offensives.

Talonneur : Pierre Bourgarit (La Rochelle) - 9 essais

Le parcours et les statistiques de l'international français sont pour le moins surprenants. Né à Gimont, Pierre Bourgarit rejoint le FC Auch en 2014 où il sera champion de France de Nationale B. Tandis que le club dépose le bilan en 2017, il se relance en signant un contrat espoir de deux ans au Stade Rochelais. Arrivé sur la pointe des pieds, Bourgarit s'est rapidement imposé comme un titulaire indiscutable chez les Maritimes. Au point d'être sélectionné avec les Bleus en juin 2018 pour la tournée en Nouvelle-Zélande. Explosif, rapide, vif et agile ballon en mains, le talonneur de 23 ans a été titularisé à quatorze reprises cette saison dans l'élite pour un total de 9 essais. En janvier dernier, il inscrit un triplé à Agen lors de la victoire 13-43, ce qui n'était pas arrivé depuis 10 ans... pour un talonneur ! On en oublierait presque son poste. Les performances de Bourgarit sont impressionnantes, il ne cesse d'élargir sa palette, ce qui le rend intouchable au sein d'un groupe ô combien ambitieux, et solide. Bourgarit, ça promet pour la suite !

Champions Cup - Bourgarit.

Champions Cup - Bourgarit.Icon Sport

Pilier droit : M. Haouas (Montpellier), D. Bamba (Lyon), P. Ravai (Clermont) et W. Hounkpatin (Castres) - 2 essais

Ils sont quatre au même niveau dans ce classement de meilleurs marqueurs de la saison. Il faut dire que ce ne sont pas leur rôle principal et qu'ils ont, chacun d'eux, des qualités différentes que celles d'aplatir le ballon dans l'en-but adverse. Avantage cependant à Ravai qui, contrairement aux autres, a inscrit un essai de plus en huitièmes de finale de Champions Cup contre les Wasps (25-27).

Deuxième ligne : Emmanuel Meafou (Toulouse) - 6 essais

Le destin sportif du deuxième ligne australien (2,02m et 145kg) aurait pu basculer en 2018. Après avoir été formé à Melbourne, il évolue du côté des NSW Country Eagles. A ce moment-là, il avait été proposé pour une draft en NFL - première division de football américain -. Meafou décide néanmoins de rejoindre le centre de formation du Stade Toulousain, pour le bien du joueur comme du club. Depuis son arrivée, celui qui rêve de porter un jour le maillot Bleu ne cesse de gravir les échelons. Avec 24 apparitions cette saison (23 en Top 14), le physiquement hors-norme Emmanuel "Many" Meafou est le deuxième ligne le plus utilisé du champion de France et champion d'Europe.

Deuxième ligne : Eben Etzebeth (Toulon) - 4 essais

On ne présente plus le champion du monde sud-africain Eben Eztebeth, modèle de réussite. Le deuxième ligne (2,03m et 122kg) est un élement majeur du groupe toulonnais, bien qu'il ne soit pas aussi brillant qu'avec les Springboks. Sa dimension athlétique, son explosivité, son agressivité au contact font de lui un joueur hors du commun. En revanche, à l'image de son équipe en général, les attentes le concernant sont bien plus grandes que ses performances. Sous contrat avec le club Varois jusqu'en 2024, le dixième joueur le plus capé de la sélection devra dédoubler d'efforts et faire davantage preuve de constance pour espérer remonter le RCT au top niveau. Pour rappel, le meilleur club européen de la dernière décennie n'a pas accédé aux phases finales de Top 14 cette saison en terminant seulement huitième.

Top 14 - Eben Etzebeth.

Top 14 - Eben Etzebeth.Icon Sport

Troisième ligne : Cameron Woki (Bordeaux) - 7 essais

Étincelant lors de la tournée australienne du XV de France, Cameron Woki est en pleine ascension et marque des points auprès de son sélectionneur. Formé au RC Massy, il fait partie de la génération dorée : Ntamack, Gros, Azagoh, Carbonel, Barassi, Vincent... championne du monde junior en 2018. Depuis sa première saison en professionnel en 2017-2018, son ascension est fulgurante. Le natif de Saint-Denis ne cesse de briller à chacune de ses sorties pratiquement, comme ça a été le cas à de nombreuses reprises cette saison. Malgré une concurrence forte à son poste à l'UBB, le jeune troisième ligne a été titularisé à 13 reprises en championnat pour 7 essais marqués. On dit souvent qu'il sait tout faire et ce n'est pas loin de la vérité. Logiquement, ce sont ses qualités de plaqueurs et ses physiques qui impressionnent (1,96m et 103kg) mais sa technique n'est pas à négliger. Auteur de sept essais, il est (ex æquo avec Moefana) le meilleur marqueur bordelais sur l'exercice 2020-2021.

Troisième Ligne : Sekou Macalou (Stade Français) - 9 essais

Le directeur général du Stade Français Thomas Lombard, aime le surnommer "l'avion de chasse". Le joueur arrivé en provenance de Massy en 2015 semble plus que jamais indispensable pour le Stade Français, en route vers une rédemption tant attendue par son public. Doté de qualités physiques exceptionnelles, lui aussi, il sait tirer son épingle du jeu. Cette saison, le troisième ligne de 26 ans a disputé quatorze rencontres de championnat et a réalisé son meilleur total de points avec 45 à son compteur.

Troisième Ligne : Grégory Alldritt (La Rochelle) - 10 essais

Il y a quatre ans de cela, Grégory Alldritt évoluait en Fédérale 1 du côté de Auch et n'avait la prétention de rêver plus haut... Aujourd'hui, le troisième ligne rochelais est devenu un incontournable de son effectif mais aussi de la sélection. Joueur complet, technique et endurant, Alldritt est aussi devenu un véritable leader au sein de son club. Arrivé en provenance de Auch, donc, en 2017 il a su s'imposer chez les Maritimes dès sa deuxième année. Cette saison, une fois de plus, l'international français a été un véritable artisan de la saison historique réalisée par La Rochelle : finaliste de Top 14, finaliste de Champions Cup. Le natif de Toulouse cumule 13 feuilles de match en championnat et 5 en coupe d'Europe pour un total de 12 essais inscrits (10 en Top 14), des performances de haute volée, d'autant plus pour un troisième ligne. Sans oublier ses 5 titularisations lors de son dernier Tournoi des 6 Nations.

Demi de mêlée : Cobus Reinach (Montpellier) - 9 essais

Cobus Reinach c'est avant tout une superbe carrière chez les Sharks mais aussi à Northampton. Arrivé dans l'hexagone à 30 ans avec dans sa valise une coupe du monde sous le maillot de l'Afrique du Sud, le demi de mêlée tonique et technique a réalisé une superbe saison avec les Montpelliérains, bien que sur le plan collectif cette dernière fut assez compliquée mais couronnée par un titre européen en Challenge Cup. Reinach a été le joueur le plus utilisé par Philippe Saint-André avec 26 matchs disputés toutes compétitions confondues. Fort de son expérience, le numéro 9 a su apporter sa contribution de taille et porter son équipe vers le haut, même dans les moments difficiles, grâce notamment à ses essais si précieux. Il s'est rapidement positionné comme l'un des piliers de cet effectif héraultais et sera à suivre de près la saison prochaine, au sein d'un groupe qui s'est malgré tout solidifié au fil de la saison.

Top 14 - Cobus Reinach (Montpellier) contre Agen

Top 14 - Cobus Reinach (Montpellier) contre AgenIcon Sport

Demi d'ouverture : Benjamin Urdapilleta (Castres) - 5 essais

Que dire de la saison folle d'Urdapilleta et de son équipe... En plus d'être le meilleur réalisateur de la saison (321 points inscrits), l'ouvreur de 35 ans, arrivé à Castres en 2015 en provenance d'Oyonnax est un véritable maître à jouer pour son équipe. Un soir de février 2021 face à Montpellier il rentre dans l'histoire en inscrivant 33 points (deux essais, quatre transformations et cinq pénalités) et vient à bout de son adversaire pratiquement seul. Longtemps courtisé par d'autres clubs tels que Perpignan, il prolonge son contrat jusqu'en 2022.

Centre : Yoram Moefana (Bordeaux) - 7 essais

A l'instar de son compère bordelais Woki, Yoram Moefana a inscrit sept essais au cours de la saison. Originaire de Futuna, le joueur qui fête ses 21 ans aujourd'hui, est arrivé en France métropolitaine à l'âge de 13 ans. Il débute le rugby du côté de Limoges puis intègre le centre de formation de Colomiers en 2013. Il fait ses classes avec les équipes de jeunes et fascine par sa vitesse, son explosivité, sa technique et sa finition. Il dispute alors très rapidement quelques matchs du côté de Colomiers en Pro D2 (lors de la saison 2018-2019). Lorsqu'il signe avec l'UBB à l'été 2019, c'est néanmoins une place en Espoirs qui lui est réservé. Mais une saison plus tard, l'international français s'impose au sein d'un effectif bordelais pourtant pas épargné par la concurrence. Sur l'exercice 2020-2021, il cumule en Top 14 un total de 688 minutes disputés et 7 essais marqués pour seulement 6 titularisations. La suite promet pour ce jeune joueur très prometteur.

Centre : Thomas Combezou (Castres) - 6 essais

Partout où il passe, il s'impose et laisse une trace. Passé par de nombreux clubs en France (Clermont, La Rochelle, Montpeliier), le champion de France 2018 avec Castres est aujourd'hui l'une des éléments forts de son collectif. Le trois-quart centre qui totalise près de 21 086 minutes depuis le début de sa carrière ne lève pas le pied, comme en témoigne ses performances sur la saison : 25 feuilles de matchs, 25 titularisations et 6 essais. Il est le deuxième joueur de l'effectif castrais a avoir joué le plus de matchs. Après une première partie de saison compliquée pour eux, les Tarnais ont su réagir et sont passés proches de la qualification.

Ailier : Josua Tuisova (Lyon) - 14 essais

Josua Tuisova est tout simplement le meilleur marqueur de la saison. L'international fidjien passé par Toulon a fait parler sa vitesse, ses qualités athlétiques et ne cesse d'impressionner saisons après saisons. L'influence de l'ailier lyonnais, arrivé au LOU en 2019, est immense et ne se mesure pas qu'à ses essais spectaculaires. Tuisova a notamment battu 109 défenseurs au cours de la saison, le deuxième du classement, il est également quatrième au nombre de franchissement (29) ainsi qu'au nombre de mètres parcourus. Il a disputé 18 rencontres et risque de continuer sur cette lancée l'année prochaine pour tenter d'obtenir un meilleur résultat, sur le plan collectif, que la saison écoulée.

Ailier : Matthis Lebel (Toulouse) - 13 essais

Ses qualités on les connaît tous, le champion du monde avec les u20 français est un véritable perforateur, rapide et intraitable. Le "serial marqueur" sait se faufiler entre les espaces et son total de 13 essais en témoigne également. Il est également, de loin, le joueur le plus utilisé d'un effectif royal champion de France et d'Europe. C'est pourtant sa première saison complète chez les professionnels (23 matchs, 22 titularisations). L'ailier de 22 ans a de belles années de rugby devant lui et probablement une place en équipe de France à aller chercher.

Top 14 - Matthis Lebel (Toulouse) marquant un essai contre Agen / Patrick Derewiany

Top 14 - Matthis Lebel (Toulouse) marquant un essai contre Agen / Patrick DerewianyMidi Olympique

Arrière : D. Taofifenua (Racing 92), A. Luc (Bayonne) - 10 essais

Les deux jeunes ailiers (positionnés à l'arrière pour La Grande Mêlée) sont les joueurs les plus utilisés de leur effectif et comptabilisent dix essais sur la saison.

Contenus sponsorisés