Icon Sport

Le XV des meilleurs franchisseurs by La Grande Mêlée !

Le XV des meilleurs franchisseurs by La Grande Mêlée !
Par Rugbyrama

Le 21/07/2021 à 17:15Mis à jour Le 22/07/2021 à 11:13

LA GRANDE MELÉE - Taofifenua, Nakosi, Retière... Après le XV des meilleurs marqueurs, place désormais au XV des meilleurs franchisseurs de la saison de Top 14.

Pilier : Ugo Boniface (Bayonne) - 3 franchissements

Malgré des blessures réccurentes, Ugo Boniface a montré de belles qualités du côté de l'Aviron cette saison. Champion du monde junior, champion de France de Pro D2 et vainqueur du 6 Nations des moins de 20 ans, le pilier prometteur est au club depuis 2017 et fait preuve de constance. Cette saison, Boniface a disputé 16 rencontres mais ses qualités n'ont pas permis aux bayonnais de se maintenir en Top 14 et devra continuer sa progression en deuxième division.

Talonneur : Pierre Bourgarit (La Rochelle) - 9 franchissements

Quelle saison mémorable pour le talonneur de La Rochelle ! Tandis qu'on le retrouvait déjà à la meilleure place des marqueurs d'essais à son poste cette saison, le voici de retour pour s'offrir la meilleure place des talonneurs en termes de franchissements. De belles performances pour le finaliste de Top 14 et de Champions Cup, lui qui pourtant, n'évoluait qu'en Fédérale 1 lors de la saison 2016-2017. Pour rappel, Pierre Bourgarit est un talonneur qui a pour habitude de dépasser ses fonctions, ce qui fait de lui l'un des talonneurs les plus complets du championnat. Le joueur de 23 ans aime prendre des risques et se "faufiler" entre les lignes grâce notamment à son explosivité, sa vivacité et son agilité.

Pilier : S. Fisi'ihoi (Pau), E. Setiano (Toulon), P. Ravai (Clermont) et G. Moise (Pau) - 2 franchissements

Ils sont quatre piliers à avoir franchi la défense à deux reprises cette saison : le Palois Fisi'ihoi, titulaire à 22 reprises cette saison; le Toulonnais Emerick Setiano, présent sur 17 feuilles de matchs; le Clermontois Peni Ravai et ses 978 disputées ainsi que Geoffrey Moise, le joueur de la Section Paloise.

Deuxième ligne : Swan Rebbadj (Toulon) - 7 franchissements

Malgré un dénouement malheureux pour le RCT, les Rouge et Noir ont néanmoins pu compter sur un Swan Rebbadj en forme. 17 titularisations sur 17 matchs, le deuxième ligne français progresse saisons après saisons. Avec sa polyvalence, ses qualités dans le jeu aérien et sa technique, le joueur formé au RC Martigues-Port-de-Bouc s'est imposé comme un titulaire indiscutable au poste de troisième ligne.

Top 14 - Swan Rebbadj (RCT) a franchi à sept reprises cette saison.

Top 14 - Swan Rebbadj (RCT) a franchi à sept reprises cette saison.Icon Sport

Deuxième ligne : E. Meafou (Toulouse), P. Jedrasiak (Clermont) - 7 franchissements

Meafou (23 feuilles de matchs) et Jedrasiak (19 titularisations) sont des éléments forts de leur effectif. Sept franchissements pour eux deux, ces deuxième ligne rugueux et très dynamiques apportent autant défensivement que offensivement. Couronné en Top 14 mais aussi en Champions Cup, le Toulousain a connu malgré tout une bien meilleure saison que le Clermontois probablement frustré après cette saison de transition.

Troisième ligne : Sekou Macalou (Stade Français) - 13 franchissements

Le troisième ligne du Stade Français au physique impressionnant a réalisé une superbe saison du côté de Jean Bouin. Avec neufs essais à son compteur cette année, il fait également partie de ces joueurs qui tentent, qui perforent et franchissent les lignes adverses. Les qualités du français sont multiples et ont permis aux hommes de Gonzalo Quesada de se hisser en phases finales, ce qui n'était pas arrivé depuis 2015.

Troisième ligne : Peceli Yato (Clermont) - 12 franchissements

Utilisé à neuf reprises en deuxième ligne, le Clermontois a une nouvelle fois cassé beaucoup de plaquages cette saison. Sa vélocité et sa puissance ont cette année encore conféré à Peceli Yato une capacité remarquable à franchir les défenses adverses. Au terme d'un exercice 2020-2021 où il aura alterné entre la seconde ligne, le poste de flanker et parfois celui de numéro 8 le Fidjien est le deuxième meilleur avant franchisseur du championnat.

Troisième ligne : Giovanni Habel Kueffner (Pau) - 8 franchissements

Le Samoan a sans doute réalisé sa meilleure saison sous le maillot palois. En 23 matches disputés avec la Section, Habel Kueffner est devenu le fer de lance de la Section avec 4 essais et 8 franchissements. Élément clé du pack vert et blanc, le troisième ligne a mis son équipe dans l'avancée à multiples reprises.

Demi de mêlée : Antoine Dupont (Toulouse) - 13 franchissements

Considéré comme l'un des meilleurs joueurs du monde, le natif de Lannemezan a réalisé une saison de haute-volée sous les couleurs du Stade Toulousain mais aussi du XV de France. En seulement treize titularisations, Dupont a inscrit sept essais en championnat et n'a cessé de montrer la voie à ses coéquipiers. Son ascension est immense et rien ne semble stopper l'élan de l'incontournable franchisseur aux appuis dévastateurs.

Champions Cup - Antoine Dupont (Toulouse), face à Bordeaux-Bègles.

Champions Cup - Antoine Dupont (Toulouse), face à Bordeaux-Bègles.Icon Sport

Demi d'ouverture : M. Jalibert (Bordeaux), L. Carbonel (Toulon) - 12 franchissements

Les deux ouvreurs internationaux français ont réalisé douze franchissements sur la saison de Top 14. Le premier a franchi un cap et a rejoint une autre dimension à Bordeaux comme en Équipe de France. Toujours présent dans les grands matchs, sa vitesse, son instinct et sa technique individuelle ont porté les siens à de nombreuses reprises lors de cette saison historique pour les Girondins. Le second affectionne se jouer de la défense adverse. Adroit, malin et rapide aussi, l'ouvreur toulonnais est un élément ô combien important au sein de l'attaque varoise. Les deux joueurs sont issus d'une belle génération d'ouvreurs français (Ntamack, Hastoy, Jalibert, Carbonel...) en pleine éclosion.

Centre : Waisea Nayacavelu (Stade Français) - 16 franchissements

Valeur sûre de l'effectif parisien, Nayacavelu a disputé 18 rencontres cette saison en Top 14. Souvent titularisé en tant que deuxième centre, sa puissance et sa vitesse ont encore fait des ravages. Seize franchissements cette saison, c'est un beau chiffre pour celui qui a été une des satisfactions de la fin de saison parisienne. Il est notamment auteur d'un essai face au Racing 92, lors du match de barrage.

Centre : Sofiane Guitoune (Toulouse) - 17 franchissements

La saison de Sofiane Guitoune a été plutôt particulière. Blessé au genou en milieu de saison, le centre international n'a pas pu disputer certaines rencontres importantes comme les phases finales de Champions Cup et de championnat. Il n'empêche qu'il fait partie de cette équipe ayant réussi l'incroyable doublé et qu'en plus, il s'est montré décisif lors de ses 15 matchs disputés en Top 14. Il est tout simplement le centre qui a le plus franchi cette saison en championnat, avec 17 unités. Rapide et tranchant offensivement, le Toulousain aurait pu faire partie des grands bonhommes de la saison si son genou avait tenu.... Rendez-vous la saison prochaine ?

Ailier : Filipo Nakosi (Castres) - 25 franchissements

Arrivé en provenance de Toulon en 2019, le fidjien de 29 ans s'est véritablement imposé au sein du XV de Castres. Titularisé à 22 reprises, il fait partie des joueurs les plus utilisés par son entraîneur, Pierre-Henry Broncan. Avec 12 essais inscrits, il termine également meilleur marqueur de son équipe.

Ailier : Arthur Retière (La Rochelle) - 24 franchissements

Lui aussi a fini la saison en boulet de canon. Arthur Retière est un joueur aussi vif que véloce, qui est très difficile à plaquer. Ses appuis courts lui permettent de trouver des espaces dans les plus petits périmètres, au nez et à la barbe des défenseurs. Grand bonhomme du match contre le Racing 92, en demi-finale de championnat, il aura réalisé 24 franchissements tout au long de la saison. Retière (23 ans), c'est aussi, souvenez vous en, un triplé face à Castres en octobre. Le feu follet en puissance.

Champions Cup - Arthur RETIERE (La Rochelle), face à Exeter.

Champions Cup - Arthur RETIERE (La Rochelle), face à Exeter.Icon Sport

Arrière : Donovan Taofifenua (Racing 92) - 28 franchissements

Il est là le meilleur franchisseur de la saison ! Donovan Taofifeanua s'est révélé cette saison et s'est fait une place parmi l'effectif si dense du Racing 92 dans les lignes arrières. Virevoltant, "petit Tao" a fait parler sa vitesse et ses appuis électriques pour transpercer 28 fois les défenses, en 21 matchs de Top 14 cette saison. Ces franchissements lui ont notamment permis de planter plusieurs essais : dix au total, inscrits en championnat, qui le placent dans le haut de tableau des marqueurs de la saison. À 22 ans, il est l'avenir au Racing 92, mais aussi avec les Bleus.

Contenus sponsorisés