Getty Images

La FFR convoquée devant le CNOSF pour le non-report des élections

La FFR convoquée devant le CNOSF pour le non-report des élections
Par Rugbyrama

Le 21/07/2020 à 18:09Mis à jour Le 21/07/2020 à 18:11

L'opposition incarnée par Florian Grill et son collectif Ovale Ensemble, demande depuis plusieurs mois le report des élections à la FFR programmées au 3 octobre. Dans l'impasse, ils ont décidé de porter le dossier devant le CNOSF. La FFR sera entendue le 29 juillet prochain.

Prévues le 3 octobre prochain, les élections à la FFR vont-elles être repoussées ? C'est en tout cas le souhait formulé depuis plusieurs mois par Florian Grill et son équipe, qui seront opposés lors de ces élections à l'équipe actuellement en place autour du candidat Bernard Laporte. Raison invoquée : la crise de la Covid-19, qui les a obligés à mettre leur campagne entre parenthèses pendant deux mois.

Jusqu'ici, cette demande est restée lettre morte du côté de la FFR, qui a maintenu la tenue des élections au 3 octobre malgré l'avis (consultatif) de report émanant du Comité fédéral d’éthique et de déontologie du rugby français. Le ministère des sports, tutelle de la FFR, avait également émis mi-avril une recommandation de report des élections fédérales, en prenant les dispositions légales pour que cela soit réalisable jusqu'au 30 avril. Une recommandation que la Fédération Française de rugby a, là encore, choisi d'ignorer.

Passage devant le CNOSF le 29 juillet

Dans l'impasse, le collectif Ovale Ensemble, qui regroupe tous les membres de l'opposition, a choisi de saisir le CNOSF qui, selon des informations de RMC Sports, a convoqué la FFR en audience le 29 juillet prochain. Une saisine avec pour but d'obtenir un report d'au moins deux mois. Cette requête légale a-t-elle des chances d'aboutir ? Mi-avril, Denis Masseglia, président du CNOSF, avait fait partie des dirigeants du sport français à prendre position et conseiller la ministre Roxana Maracineanu pour un report des élections dans toutes les fédérations.

Vers un recours en justice ?

Si la démarche n'aboutissait pas, Ovale Ensemble se réserve par ailleurs le droit de porter l'affaire en justice. Une situation qu'avait anticipé et évoqué le comité d’éthique et de déontologie de la FFR. Toujours selon RMC Sports, ce comité avait prévenu, en juin, de la possibilité "que le juge de l’élection soit saisi aux fins d’apprécier de façon concrète si les demandeurs comme ils le soutiennent, ont été irrémédiablement empêchés d’accomplir les actions de campagne qu’ils envisageaient initialement pendant cette période de confinement, ou au moins d’en adapter les modalités de façon raisonnablement satisfaisante, tandis qu’un autre candidat ou toute personne susceptible d’être rétrospectivement considérée comme tel n’aurait pas rencontré pareilles difficultés, le cas échéant parce qu’il aurait eu recours aux moyens d’une Institution du rugby à des fins de propagande électorale."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés