Other Agency

La descente de la gigantesque Vallée blanche ou le défi fou d'un ancien rugbyman

La descente de la gigantesque Vallée blanche ou le défi fou d'un ancien rugbyman

Le 08/12/2021 à 15:22Mis à jour Le 08/12/2021 à 15:28

Homme de défis sportifs, Tony Moggio descendra le hors-piste de la Vallée blanche en mars prochain. L’appel de la montagne a été trop grand pour y résister, alors il a décidé d’y céder. Une aventure sportive pour transmettre un message au reflet du monde de l’ovalie : la confiance en l'autre.

Un ancien rugbyman a traversé le golfe de Saint Tropez à la nage. En mars prochain, il s’attaque à la descente de la Vallée blanche dans un coque adaptée. "L’un des hors-pistes glaciers les plus prestigieux du monde, avec des crevasses, visibles mais aussi masquées" comme il tient à la préciser, avant d’ajouter qu’il s’agit d’"une descente de 24 kilomètres pour une durée de 4 à 6h". Ah oui, petite précision qui a son importance, Tony Moggio est paralysé des quatre membres depuis un accident lors d'une mêlée. Mais que voulez-vous, c’est un mordu de sport, qui rêve plus grand, toujours. "Le but ce n’est pas d’aller au casse-pipe !", précise-t-il. D'ailleurs, pour bien assurer le coup, il va s’entourer de guide de haute montagne et le PGHM (Peloton de Gendarmerie de haute montagne) suivra la situation régulièrement.

C’est après un tournage à propos du handiski dans la vallée de Chamonix, qu’il eu cette idée folle de se hisser à l’un des sommets de la station. Il écrit des livres sur sa vie et la raconte lors de conférence mais pour lui l’essentiel, c’est de se tester humainement. "J’ai ce besoin de me challenger, de vivre ces sensations". Atteignant quasiment les 4000 mètres d’altitudes, glisser depuis le sommet de la Vallée blanche est un défi gigantesque pour Tony. "Certains pensent que parce que ce n’est pas moi qui descend, ce n’est pas un défi. Il faut être conscient que je vais monter là-haut avec seulement 53% de capacité respiratoire, c’est comme si vous n’y montiez qu’avec un seul poumon. Rien que ça, c’est déjà un défi en soi. Puis, étant tétraplégique, mon ressenti des conditions climatiques est vraiment démultiplié, donc imaginez un ressenti à -20° par exemple, cela ajoute de la difficulté là aussi."

Une préparation optimale pour transmettre un message crucial

Il mit un an et demi de préparation à la traversée du golfe de Saint Tropez puisqu’il devait réapprendre à son corps l’effort physique intense. D’ici à mars prochain, le courageux se prépare encore de façon à être prêt un maximum le jour j. Même si on est véritablement jamais prêt face à l’immensité de la montagne. "Pour le cardio, je nage beaucoup, je fais aussi du renforcement musculaire, du coaching boxe et forcément beaucoup de récupération" pour habituer son corps à être bousculé. Outre l’aspect physique, une épreuve comme cela, c’est aussi de la préparation mentale. Un secteur qu’il travaille avec Olivier Leprêtre, coach mental pour les sportifs de haut-niveau. La gestion de l’appréhension et le contrôle de ses émotions, voilà ce que Tony devra arriver à faire le moment venu. Il est aussi soutenu dans ce grand projet par Céline Verdalou et Mylène Kapala.

C’est un projet fou qu’il finance à l’aide de ses nombreux sponsors qui le suivent au quotidien, il tient d'ailleurs à tous les remercier ici. "C'est un coût d'environ 15 000 euros, donc un grand merci à AXA Banque, Coloplas, Albatros France, Hôtel Mercure Chamonix Centre, Intersport, Tessier, Fonderie d'Art Macheret ou encore la Mairie de Chamonix." Mais c’est surtout une aventure porteuse d’un message important : avoir confiance en l’autre. Dans une société de plus en plus tournée vers l’individualisme, l’entraide et l’altruisme sont des notions qui résonnent d’autant plus dans sa situation. "Quand j’étais en centre de rééducation, il fallait bien que je fasse confiance à l’autre, c’est pas facile au début, mais ça s’apprend et c’est important. Si moi j’arrive à me dépasser, si j’arrive à faire confiance, tout le monde peut le faire, et c’est ce que je veux partager".

Contenus sponsorisés