Icon Sport

"La Coupe du monde, c'était un cadeau du ciel"... Le top des déclas

"La Coupe du monde, c'était un cadeau du ciel"... Le top des déclas
Par Rugbyrama

Le 13/07/2020 à 16:17

Pierre-Louis Barassi revient sur le mondial japonais, Max Guazzini raconte une anecdote croustillante sur les Dieux du Stade, Brice Dulin a hâte d'évoluer au stade Marcel-Deflandre... Voici le top des déclas de la semaine.

" La Coupe du monde, c'était un cadeau du ciel"

Dans un entretien accordé à Midi Olympique, le jeune centre du LOU et de l'équipe de France Pierre-Louis Barassi s'est confié sur sa blessure à la pommette et la saison avortée du Top 14. Mais il est aussi revenu sur la Mondial japonais, pour lequel il avait été sélectionné sans avoir participé à la préparation du groupe France.

" T’as vu ta gueule ? Ce n’est pas possible, enfin !"

Pour les vingt ans du titre du Stade françaais en 2000, l'ancien président du club parisien Max Guazzini a livré quelques anecdote marquantes au sujet de cette période. Et notamment à propos du calendrier des Dieux du Stade, où il a raconté avoir refusé des candidatures de joueurs. "On ne peut pas retoucher en intégralité une ceinture abdominale ! J’ai eu des candidatures spontanées où j’ai été obligé d’être dur".

Max Guazzini

Max GuazziniIcon Sport

" Le Top 14 est un marathon qui se court comme un sprint... Ce sera encore plus vrai cette année !"

Au lendemain de l'officialisation du calendrier de la saison 2020-2021 par la LNR, le président du LOU Yann Roubert a donné son regard sur les doublons, les phases finales de Coupes d'Europe ainsi que sur la santé des joueurs. "J’adresserai toutefois un bémol pour les clubs qui ne disputeront pas de matchs éliminatoires de Coupe d’Europe en début de saison… Ce sera une situation assez particulière à gérer mais à circonstances exceptionnelles, adaptations exceptionnelles."

" J’ai pensé au public du stade Marcel-Deflandre, ce stade toujours plein à craquer"

Après six saisons sous le maillot du Racing 92, l'arrière international Brice Dulin (30 ans, 29 sélections), a décidé de se lancer un nouveau défi en s'engageant à La Rochelle. Malgré son attachement au club francilien, le joueur formé à Agen a hâte d'évoluer au stade Marcel-Deflandre devant son nouveau public, qui a pesé dans sa décision.

Brice Dulin (Racing) plaque son futur coéquipier Romain Sazy (La Rochelle)

Brice Dulin (Racing) plaque son futur coéquipier Romain Sazy (La Rochelle)Icon Sport

" Bien sûr que nous avons peur"

Quatorzième de Pro D2 au moment de l'interruption du championnat, le Stade aurillacois sera confronté la saison prochaine à un niveau encore plus élevé, Rouen et Valence-Romans ayant réalisé un recrutement ambitieux. L'entraîneur en chef cantalien Romeo Gontineac reconnait être inquiet d'une éventuelle descente, mais reste positif. "Quand j’échange avec nos adversaires, ils nous disent également qu’on a fait un bon recrutement. On a également confiance avec les joueurs déjà présents."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés