Midi Olympique

Mondial U20 - Et si les Bleuets...

Et si les Bleuets...

Le 12/06/2018 à 18:54Mis à jour Le 12/06/2018 à 18:55

Vainqueurs séduisants et convaincants de l'Afrique du Sud jeudi dernier, les joueurs de l'équipe de France moins de 20 ans vont affronter les ogres néo-zélandais en demi-finale du Mondial, ce mardi soir à Perpignan. Une affiche de rêve pour des Bleuets qui veulent aborder ce rendez-vous sans complexe.

Une montagne. C'est ni plus ni moins ce que les pensionnaires de l'équipe de France des moins de 20 ans devront renverser s'ils veulent accéder à la finale de leur Coupe du monde. En effet, ce mardi soir à Perpignan, ils vont affronter la Nouvelle-Zélande, grande favorite de la compétition. Il faut dire que les Baby Blacks ont atteint la finale lors de sept des dix dernières éditions, et en ont même remporté six. Et quelques jours après la sévère défaite des aînés à Auckland, le duel prend toute sa saveur... "C'est énorme, comme un rêve, surtout en France", ne cachait pas le flanker Cameron Woki après le succès contre l'Afrique du Sud.

South Africa vs France  (France U20)

South Africa vs France (France U20)Midi Olympique

" T'as joué les All Blacks toi ?"

En tout cas, sur leur production de la semaine passée, les jeunes Français ont enthousiasmé et séduit par un jeu aéré, grâce auquel de nombreux talents se sont mis en évidence. Les Kolingar, Bamba, Woki, Joseph, Coville, Carbonel, Ntamack, Lebel et autres ont impressionné par leur capacité à franchir les défenses adverses. Ce qu'il faudra reproduire ce mardi soir pour que la route se poursuive. "Je ne sais pas si on en a les moyens mais je sais qu'on en a l'envie, avoue Woki. C'est le plus important. [...] Contre l'Afrique du Sud, on a donné une belle image de nous. Notre vrai visage, c'est celui-là." Et malgré la blessure au ménisque du pilier gauche Hassane Kolingar qui a engendré son forfait pour la fin du Mondial, les Bleuets veulent rester confiants et optimistes. Et, s'ils sont conscients du niveau de ce qui se présente en face, ne surtout pas faire de complexe d'infériorité avant le coup d'envoi.

Nouvelle-Zélande U20

Nouvelle-Zélande U20Icon Sport

Coville : "Pardon, les Néo-Zélandais." Une explication a donc été réclamée au technicien : "Ce sont les Néo-Zélandais moins de 20 ans. Les All Blacks, ce sont les grands. Certains deviendront All Blacks mais, pour l'instant, ce sont des joueurs de 18 ou 19 ans nés en Nouvelle-Zélande." Une façon de désacraliser le mythe, et donc les futurs adversaires ? "Si vous voulez aller dans la psychologie, oui peut-être, rigolait Piqueronies. Mais c'est une manière logique de nommer une équipe de rugby. Il faut juste être précis, non ?" Quoi qu'il en soit, cette génération dorée a aujourd'hui l'occasion de marquer sa jeune histoire. "On s'était promis de s'offrir des matchs exceptionnels lors de cette Coupe du monde", affirme Coville. En voilà un de taille pour les Bleuets. A la hauteur de leurs désirs les plus fous.

Contenus sponsorisés
0
0