Getty Images

"J’estime que j’aurai fait mon temps en équipe de France" … Le top des déclas

"J’estime que j’aurai fait mon temps en équipe de France" … Le top des déclas

Le 22/07/2019 à 13:57

Fofana explique sa décision, Jacques Brunel à Monaco pour un stage de préparation, les sentiments de Belleau en tant que réserviste… Voici le top des déclas de la semaine

" Lorsque j’ai annoncé que cette Coupe du monde serai ma dernière échéance internationale en conférence de presse, cela m’avait paru naturel et j’avais expliqué toutes les raisons pour lesquelles je prenais cette décision. Cela a été un honneur et un privilège de porter ce maillot bleu mais il me semblait qu’il s’agissait du moment parfait, d’autant qu’une nouvelle génération ultra-talentueuse arrive, que j’ai envie d’accompagner un petit peu. Je ne suis pas encore vieux, mais voilà, mes enfants arrivent à un âge où cela devient aussi dur pour eux que pour moi de me voir partir. J’estime que j’aurai fait mon temps en équipe de France."

Wesley Fofana revient sur son choix de mettre un terme à sa carrière internationale après la prochaine Coupe du monde au Japon. Il explique les raisons d’un choix parfois mal perçu.

" L’intérêt d’être à Monaco, c’est la température. On cherchera durant toute la préparation à travailler en hyperthermie, sous la chaleur, parce qu’il nous paraît important de s’acclimater à ces conditions. Il ne fera peut-être pas aussi chaud au Japon, mais il y aura de l’humidité, à laquelle il est toujours dur de s’accoutumer. L’altitude ne nous aurait pas amené de bienfait particulier par rapport au climat japonais. Et pour finir il y aura en fin de stage une activité axée sur la montagne. On va monter dans l’arrière-pays, cela rentrera dans l’aspect de la cohésion d’équipe. On n’ira pas beaucoup au casino..."

Le sélectionneur du XV de France, Jacques Brunel, s’est exprimé sur le choix de faire un stage de préparation à Monaco, plutôt qu’en haute montagne.

XV de France - Jacques Brunel

XV de France - Jacques BrunelIcon Sport

" Dès le départ, c’était assez mitigé, entre la déception de ne pas faire partie des 31 et le plaisir de faire partie du groupe malgré tout. Alors, on s’accroche, on se dit que ce n’est pas fini. Il reste trois matchs où tout peut arriver, alors on essaie de se donner à 200 % en gardant à l’esprit qu’au pire des cas, ce travail permettra d’être en pleine forme à la reprise du Top 14."

Anthony Belleau revient sur le statut de suppléant lors de la préparation des Bleus. Le jeune ouvreur du RCT espère en retirer le meilleur bénéfice.

" C’est un nouveau départ et c’est un gros changement pour moi après huit ans passés à Toulon. Un nouveau club, c’est toujours excitant. J’avais besoin de me sortir de ma zone de confort. J’avais besoin de tout simplement changer d’air et de voir autre chose. Je voulais un changement et ça a été fait."

Plus tôt dans la semaine, Mathieu Bastareaud officialisait son arrivée pour quelques mois au Lou en tant que joker Coupe du monde. Un nouveau challenge que veut relever l’ancien Toulonnais avant de rejoindre par la suite New York.

Top 14 - Mathieu Bastareaud (Lyon)

Top 14 - Mathieu Bastareaud (Lyon)Rugbyrama

" J’ai lu que pour certains ce n’était pas une bonne chose que je signe à l’ASM mais pour moi c’est une très bonne chose ! J’emmagasine l’énergie des mauvais commentaires pour me donner de la force et faire taire les critiques. Mais c’est le jeu. Il y en a qui critique, d’autres qui supportent, cela ne me dérange pas."

L’ancien talonneur de Massy, Brive et Grenoble, Mike Tadjer s’est livré quelques jour après ses premiers entraînements dans son nouveau club, l’ASM. Le joueur est conscient de la tâche qu’il l’attend, parfois critiqué au sujet de son arrivée.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0