AFP

SEVENS - Singapour: La course à la régularité des Bleus du 7

La course à la régularité des Bleus du 7

Le 14/04/2016 à 16:29

RUGBY A 7 - Manque de sérénité, de lucidité et parfois d'efficacité, les maux de tête gâchent la vie à France 7. Capables du meilleur et en progrès réels dans leur jeu ces derniers tournois, ils le laissent par moments oublier, la faute à des sautes de concentration et des petites erreurs fatales. Comment l'expliquer ? Et comment le soigner ? Le temps presse, à la veille du tournoi de Singapour.

Qu'elle est frustrante, cette équipe de France de 7 ! C'est encore ce que doivent se dire tous les supporters qui l'ont regardée, de près ou de loin, le week-end dernier à Hong Kong, la Mecque de la discipline. Parce que suivre ces Bleus, c'est aussi prendre les montagnes russes. De l'explosion de joie à la triste déception, il n'y a qu'un pas lorsque les hommes de Frédéric Pomarel alternent d'excellentes séquences concrétisées avec un catastrophique enchaînement d'erreurs fatales.

Forts d'une entame parfaite à travers leur bonne activité sous les coups d'envoi et dans l'animation en ouverture du premier rendez-vous de cette tournée asiatique face à leur bête noire néo-zélandaise, ils ont tristement encore craqué vendredi dernier. 17-0 à la 4e, 17-19 au final, dans ce qu'on a un temps logiquement imaginé comme leur première victoire face aux All Blacks !

Virimi Vakatawa (France 7) - avril 2016

Virimi Vakatawa (France 7) - avril 2016AFP

Un résultat encore peu convaincant

Manoël Dall'Igna, qui a encore énormément donné pendant trois jours, complète le récit de l'intérieur: "Au coup de sifflet final, la déception était énorme malgré la bonne performance car nous perdons le match en début de deuxième période, alors que tout le reste du match est plutôt très satisfaisant". Après un essai encaissé sur un plaquage manqué devant les coups de butoir des Kiwis avant la pause, les Bleus ont effet laissé échapper leur victoire en se laissant transpercer à deux reprises peu après, et sans réussir à marquer un point de plus, malgré plusieurs possessions, dont cette touche à 15 secondes de la fin.

Dans la foulée, la défaite contre les Samoa (12-24) a anéanti les espoirs tricolores de Cup malgré la victoire face au Kenya (17-10), pour sa part qualifié. Avant, en dernière journée, de se voir éliminés en demi-finale de Bowl par l'Argentine (7-14) après une large victoire contre la Corée (45-0).

Julien Candelon (France 7) - avril 2016

Julien Candelon (France 7) - avril 2016AFP

Devant de tels résultats, le contenu pourtant positif s'en retrouve de l'extérieur balayé par ces quelques ballons perdus, mauvais choix ou autres rucks mal assurés. "On est conscients des bonnes performances de ce week-end, malgré un résultat final encore peu convaincant", résume Jonathan Laugel. "Des petites erreurs techniques mais aussi mentales ne nous ont pas permis d'achever nos adversaires – comme les Néo-Zélandais - ou de revenir dans le match – à l'image des Samoa - quand c'était possible".

C'est assez clair cette semaine: les Français manquent définitivement de régularité. Une erreur semble parfois suffire à leur insinuer le doute, ou leur empêcher de revenir lorsqu'ils sont menés. "On doit tous être constamment bons tout au long des 14 minutes de chaque match, et pas seulement sur une mi-temps ou 10 minutes", relance Laugel.

" Être meilleurs et plus patients dans la conservation (Dall'Igna)"

Les décrochages leur coûtent trop cher. Le problème paraît d'abord dans les têtes. Sous pression, les Bleus ont du mal. Au propre comme au figuré d'ailleurs. "Nous sommes en difficulté lorsque nous jouons dans notre camp, ne trouvant pas les solutions pour en sortir, et devenant fébriles", avalise Manoël Dall'Igna. Et de donner des pistes de solution: "Il nous faut être meilleurs dans la conservation, pour ne pas avoir peur de jouer dans notre camp et rester maîtres du jeu dans money time. En ajoutant donc un peu plus de patience dans le jeu offensif et d'efficacité dans les phases de rucks. […] On gagne aussi en régularité lorsque l'on améliore nos différents secteurs de jeu".

Manoel Dall'Igna (France 7) - avril 2016

Manoel Dall'Igna (France 7) - avril 2016AFP

En continuant leur progrès, les Bleus doivent gagner en sérénité en le confirmant dans leurs résultats. Mais pour payer, la détermination et les efforts affichés le week-end dernier doivent être accompagnés d'une hausse de la concentration. Être précis, partout, de la première à la dernière minute de chaque match. Collectivement, les Bleus doivent par exemple s'assurer de restés impliqués à 100% après la pause, pour éviter les entames de deuxième mi-temps ratées.

"Notre stratégie et notre plan de jeu n'ont rien à envier aux autres équipes", estime Laugel. "Simplement, on doit garder notre lucidité tout au long de la partie". Le temps presse. Le cercle est vicieux. "En jouant plus de matches de haut-niveau, on apprendra à mieux gérer des matches comme celui des Blacks vendredi dernier. Mais ce sont avant tout les matches de Cup qui permettent de jouer les meilleurs... C'est ce dans quoi on doit s'installer pour apprendre à jouer les gros et les battre. Et la transition est toute faite avec Singapour où une Cup serait essentielle !"

De leur résultat ce week-end dépendra en plus le tirage du Paris 7s, le gros objectif de fin de saison du circuit mondial en mai...

Le programme de leur phase de poules:

France - Nouvelle-Zélande: samedi, 4h44

France - Etats-Unis: samedi, 8h27

France - Canada: samedi, 11h26

Contenus sponsorisés
0
0