Icon Sport

Un fonds américain investit dans le rugby néo-zélandais

Un fonds américain investit dans le rugby néo-zélandais
Par AFP

Le 17/02/2022 à 12:30Mis à jour

INTERNATIONNAL - La fédération néo-zélandaise de rugby a annoncé jeudi que son alliance avec le fonds d'investissement américain Silver Lake Partners était enfin scellée, après avoir surmonté l'opposition initiale du syndicat des joueurs.

L'accord prévoit la création d'une société commerciale dans laquelle New Zealand Rugby (NZR) détiendra la majorité. Les Californiens vont investir 200 millions de dollars néo-zélandais (118 M EUR), dans un premier temps. Puis des investisseurs institutionnels pourront injecter 100 millions de plus (59 M EUR), lors d'une deuxième phase plus tard cette année, NZR devant conserver environ 90% du capital de la nouvelle entité.

L'objectif de la fédération néo-zélandaise est de pouvoir investir de l'argent dans des priorités comme le rugby féminin et le rugby régional, tout en créant un fonds patrimonial permettant d'assurer durablement la stabilité financière de la fédération, souvent déficitaire: 20 millions d'euros de pertes en 2020, à cause de la pandémie de coronavirus. "C'est une occasion extraordinaire d'assurer l'avenir et de libérer le véritable potentiel" du rugby néo-zélandais, a résumé le directeur de la fédération, Mark Robinson, après deux ans de controverse.

Le président de NZR, Stewart Mitchell, s'est dit satisfait que son organisation ait assumé ses responsabilités de "gardienne du jeu". "Le chemin pour en arriver là n'a pas toujours été facile, il y a eu un débat sain et quelques ajustements de la part de toutes les parties, mais toujours avec le bien du jeu au coeur de ce processus".

Le syndicat des joueurs du pays (NZRPA) avait menacé de mettre son veto. Le président du NZRPA, David Kirk, avait affirmé l'an dernier à l'AFP qu'il craignait que l'âme des All Blacks soit sacrifiée aux intérêts commerciaux mais il a changé d'avis et soutient désormais ce partenariat. Selon Kirk, "l'accord apporte du capital sur des bases économiques saines et Silver Lake sera capable de développer de nouvelles possibilités de croissance".

Nouveaux droits de retransmission

Silver Lake va donc détenir une partie des droits commerciaux de la NZR et être chargé en particulier de négocier de nouveaux droits de retransmission ou de vendre des produits dérivés dans le monde entier.

"Les technologies numériques sont en train de transformer tous les sports et nous avons hâte d'apporter notre réseau mondial et nos ressources pour permettre à New Zealand Rugby de piloter l'innovation et de profiter des occasions à venir", a réagi le directeur général de Silver Lake, Stephen Evans.

Au coeur de ce partenariat se trouvent bien sûr les All Blacks, trois fois champions du monde, reconnus comme la référence absolue du rugby mondial. Cet accord donne au rugby néo-zélandais une valeur commerciale de 2 milliards d'euros. Silver Lake cherchait à l'origine à détenir 12,5% de l'entité commerciale mais le syndicat des joueurs craignait que cette part lui donne trop de pouvoir.

Silver Lake a récemment diversifié ses activités en prenant il y a 18 mois 10% du City Football Group, propriétaire notamment du club de Manchester City. Le rugby, avec une grosse proportion de fans plutôt aisés, qui apprécient notamment les tournées à l'étranger (All Blacks, British Lions, etc.), intéresse de plus en plus les fonds d'investissement.

CVC Capital Partners a pris des parts dans le Championnat d'Angleterre, dans le Tournoi des six nations et dans la compétition provinciale Pro14, en Grande-Bretagne. La fédération australienne est également à la recherche d'argent frais, a-t-elle indiqué récemment.

Contenus sponsorisés