Midi Olympique

"The big man", le documentaire sur la légende de Jonah Lomu (3/4)

"The big man", le documentaire sur la légende de Jonah Lomu (3/4)
Par Rugbyrama

Le 19/11/2021 à 16:30Mis à jour Le 20/11/2021 à 11:21

INTERNATIONAL - À des dizaines d’heures de l’affrontement entre les Bleus et les All Blacks, Rugbyrama vous met à disposition un projet porté par France 2023. Il s’agit d’une mini-série de quatre épisodes au sujet de Jonah Lomu. Une manière de rendre hommage à la légende néo-zélandaise, six ans après sa mort. Voici le troisième volet ci-dessous.

Le fameux dicton dit : "Les légendes ne meurent jamais." Et cette citation, si philosophique soit-elle, peut très bien résumer la place qu’occupe encore Jonah Lomu dans le monde du ballon ovale, six ans après avoir quitté celui-ci. Le 18 novembre 2015, la légende kiwi succombe d’un arrêt cardiaque à l’âge de 40 ans. Durant de nombreuses années, il aura lutté face à la maladie, en vain. L’ailier aux 63 sélections a laissé une trace indélébile. Des centaines de souvenirs encore présents grâce à ses courses dont des dizaines d’ailiers se souviennent encore aujourd’hui. Pour aider les plus jeunes ou ceux à la mémoire courte, Jonah Lomu c’est tout de même quinze essais en Coupe du monde. Il est encore aujourd'hui le co-meilleur marqueur de l’histoire de la plus belle des compétitions en rugby.

Le troisième chapitre de cette mini-série revient sur l'épisode marseillais de Jonah Lomu. Ce n'est pas le passage qui revient tout de suite en tête quand on évoque le All Black de légende. Mais pour lui, ce fut une période très importante de sa vie, où il a réussi à se remettre au rugby. L'une des raisons de ce pari fou de remettre les crampons à 34 ans, en Fédérale 1 et trois saisons après son dernier match ? Disputer un match devant son fils qui ne l'avait jamais vu jouer. Claude Atcher, à la tête du club de Marseille-Vitrolles, évoque cette discussion qui actera le départ de Lomu pour la France.

Vidéo - "The big man", le documentaire sur la légende de Jonah Lomu (3/4)

10:31

Aussi, on peut profiter d'images exceptionnelles de Jonah Lomu en action sur les prés de Fédérale 1. D'autant que son gabarit le distingue du reste des joueurs ! Par ailleurs, les témoignages sur son acclimatation et sa personnalité au sein du vestiaire sont émouvants. On y découvre son adaptation, son déclic et son influence par la suite sur le groupe, qu'il réussit à "transcender". La vie à Marseille, faite "de soleil et de proximité de la mer", l'épanouit. Il n'oublie pas de se rendre à Paris, où "il est reconnu sur les Champs-Elysees".

Son lien avec la France est en effet décrit comme très fort. Son deuxième fils Dhyreille est né en France et a un passeport français. Et son premier, Brayley assure "avoir une connexion spéciale avec la France", transmise par la passion de son père. D'où le nom de l'épisode : "L'amoureux de la France".

Contenus sponsorisés