Icon Sport

World Rugby adopte un plan pour la santé des joueurs et de nouvelles règles de jeu

World Rugby adopte un plan pour la santé des joueurs et de nouvelles règles de jeu
Par Rugbyrama

Le 14/07/2021 à 12:26Mis à jour

INTERNATIONAL - L’institution mondiale a dévoilé aujourd’hui un plan "en six points pour concrétiser son ambition d’être le sport le plus avant-gardiste au monde en matière de santé des joueurs". En partenariat avec les fédérations nationales, dont la FFR, World Rugby souhaite concenter ses premiers efforts sur les anciens joueurs et le rugby amateur.

Le rugby féminin et amateur au cœur du plan

Après le dévoilement d’une nouvelle politique autour du traitement des commotions cérébrales, World Rugby a publié un communiqué dans lequel cinq autres étapes sont abordées pour faire progresser la santé des joueurs. La première priorité de l’institution présidée par Sir Bill Beaumont (ancien capitaine des Lions britanniques) concerne les anciens joueurs, avec un accent mis sur la recherche en matière de soins et d’accompagnements. Le rugby féminin et l’éducation sont aussi des secteurs privilégiés par World Rugby avec de sérieux investissements injectés dans ces deux domaines.

Pour le domaine éducatif, des programmes d’exercices et d’informations seront développés pour prévenir de certains risques liés à la pratique du rugby, notamment les commotions cérébrales. Le dernier point concerne le « dialogue » avec l’ensemble des acteurs du monde du rugby. Le but est de favoriser la communication entre toutes les composantes du rugby.

Bernard Laporte réagit dans une lettre ouverte

Quelques minutes après la publication du plan de World Rugby, le vice-président de l’institution mondiale Bernard Laporte a soutenu l’initiative dans une lettre ouverte. Dans le texte, le président de la FFR fait "la promesse de ne jamais être passif dans la recherche du bien-être des joueuses et des joueurs".

L’ancien entraîneur de Toulon est aussi revenu sur l’application de la règle ‘50/22’ (qui permet à une équipe qui botte indirectement en touche depuis sa moitié de terrain dans les 22 mètres adverses, ou depuis ses 22 mètres dans la moitié de terrain adverse, aura désormais le lancer en sa faveur). "Ces modifications ont l'ambition de créer plus d'espace sur le terrain et de réduire la vitesse de la ligne défensive, réduisant ainsi la fréquence et l'intensité des contacts." Bernard Laporte s’est ensuite attaché à défendre les six points édictés par World Rugby afin de réduire les chocs à la tête et de favoriser la santé des joueurs.

Une nouvelle règle concernant les déblayages sur les rucks a été adoptée ce mercredi par World Rugby.

Une nouvelle règle concernant les déblayages sur les rucks a été adoptée ce mercredi par World Rugby.Icon Sport

Des changements de règles importants

En plus de la règle '50/22' déjà en vigueur en Super Rugby, World Rugby a adopté de nouvelles règles expérimentales pour le niveau international. Désormais, lorsqu'une équipe aplatira dans son en-but, elle devra taper un renvoi depuis sa ligne d'essai et non depuis n'importe quel endroit dans les 22 mètres, jusqu'à présent. Concernant les rucks, la donne change aussi. Les déblayages visant les membres inférieurs seront pénalisés pour protéger le gratteur adverse. Une autre règle sanctionnera les "mini-mêlées" formées par trois joueurs pour avancer.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés