Icon Sport

Une enquête ouverte contre Leicester concernant une possible violation du salary cap

Une enquête ouverte contre Leicester concernant une possible violation du salary cap
Par Rugbyrama

Le 28/12/2021 à 14:42Mis à jour Le 28/12/2021 à 14:43

INTERNATIONAL - Plusieurs médias anglais ainsi que les Leicester Tigers, actuels leaders de Premiership, ont révélé ce mardi qu’une enquête avait été ouverte concernant de possibles infractions au salary cap. Le club des Midlands de l'Est a annoncé qu’il coopérait à l’enquête sur ces potentiels paiements illégaux de droits à l’image.

Sportivement, tout allait bien. Mais le leader de Premiership pourrait bientôt se retrouver dans le pétrin. Une enquête a récemment été ouverte sur de potentielles infractions à la règle du salary cap, de la part des Leicester Tigers.

En effet, le boss anglais du plafond salarial, Andrew Rogers, examine actuellement l’association suspecte entre le club historique des Midlands et la société Worldwide Image Management. Le Times révèle ainsi que des joueurs des Tigers auraient reçu "des paiements de droits d'image officieux" par le passé. Cela leur aurait permis de faire gonfler leur enveloppe salariale en contournant le salary cap !

Face à la révélation de cette enquête, le club a déclaré ce mardi : "Les Leicester Tigers sont conscients des allégations faites contre le club concernant des paiements liés aux droits d’image. Le club coopère avec Premiership Rugby, qui se penche sur cette affaire historique, et a rencontré des représentants de Premiership Rugby pour discuter de ces allégations." Les discussions sur une potentielle violation du salary cap anglais sont donc en cours. L’institution du rugby anglais a ajouté qu’elle ne ferait "aucun autre commentaire tant que l'affaire sera en cours".

Vers une destinée "à la Saracens" ?

Lorsque l’enquête et les instances auront rendu leur verdict, les Tigres pourraient subir de très lourdes conséquences. Si la triche était avérée, des sanctions sportives comme financières devraient s’abattre sur ce club mythique. Selon le règlement du championnat anglais, tout dépassement du salary cap de plus de 200 000 £ pourrait entraîner des amendes, une déduction de 50 points, voire même relégation automatique en deuxième division.

Des sanctions potentiellement proches de celles qu’ont connues les Saracens il y a deux ans, eux qui avaient été accusés de faits similaires, et avaient donc dû manger leur pain noir en deuxième division, avant de remonter tout récemment en Premiership… L’affaire pourrait donc faire grand bruit, et elle sera à suivre de très près.

Par Dorian VIDAL

Contenus sponsorisés