AFP

Ryan Jones atteint de démence précoce

Ryan Jones atteint de démence précoce

Le 17/07/2022 à 13:30Mis à jour Le 17/07/2022 à 13:37

INTERNATIONAL - L’ancien troisième ligne et capitaine du pays de Galles Ryan Jones a révélé être atteint de démence précoce à l’âge de 41 ans dans une interview accordée au Times.

L’ancien troisième ligne Ryan Jones (75 sélections) a marqué l’histoire du rugby gallois, remportant le Tournoi des 6 Nations à quatre reprises (2005, 2008, 2012, 2013), en réalisant le grand chelem de ses trois premiers succès. Il était devenu capitaine de la sélection nationale en 2008, et connu les joies d’une tournée avec les Lions britanniques et irlandais en 2005 en Nouvelle-Zélande.

Alors que Ryan Jones, 41 ans, a pris sa retraite en 2015, il a révélé être atteint de démence précoce. Un diagnostic qui a été établi en décembre dernier, alors qu’il avait été longtemps diagnostiqué dépressif. Mais des pertes de mémoires, notamment à court terme, des difficultés à trouver ses mots et des changements d’humeur, ont poussé les médecins à faire de nouveaux examens. Cette démence précoce serait certainement liée à une maladie neurodégénérative. "J'ai vécu 15 ans de ma vie comme un super-héros et je ne le suis pas. Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve. J’ai l’impression que tout mon monde s’écroule. J’ai vraiment peur car j’ai trois enfants et trois beaux enfants et je veux être un père fantastique […] Cela me terrifie parce que je ne sais pas si, dans deux ans, nous serons assis ici. Je ne sais pas si ces épisodes vont durer une semaine, deux semaines ou devenir permanents […] Je ne sais pas comment ralentir le processus, le stopper, je ne sais pas quoi faire."

Même s’il ne regrette pas d’avoir pu porter le maillot du pays de Galles, réalisant ainsi un rêve, il reconnaît le rugby en général doit faire plus pour aider à prendre des mesures préventives. Ryan Jones n’est pas le seul à être atteint d’une démence précoce. En effet, Steve Thompson, Alix Popham et Carl Hayman ont révélé en être atteint. En septembre 2020, une centaine d’anciens joueurs de rugby avait porté plainte contre World Rugby pour son action jugée insuffisante pour lutter contre les commotions cérébrales.

Contenus sponsorisés